La Suisse a nommé un nouveau chargé d’affaires en Syrie qui servira en tant que non-résident après la fermeture de l’ambassade de Suisse en 2012.

La Suisse a nommé un nouveau chargé d’affaires en Syrie, l’agence de presse du régime syrien FUREUR rapporté mardi.

Marion Weichelt Krupski a été reçue par le ministre des Affaires étrangères du régime syrien Faisal Al-Mekdad lors de sa visite en Syrie pour présenter ses lettres de créance. Cependant, il ne restera pas dans le pays, exerçant ses fonctions en tant que non-résident.

La plupart des États membres de l’Union européenne ont rompu leurs relations avec le régime syrien à la suite de sa répression brutale des manifestations pacifiques en faveur de la démocratie qui ont éclaté en 2011. Seule la République tchèque a maintenu une ambassade complète.

Plus de 500 000 Syriens sont morts et des millions d’autres ont été déplacés à la suite du conflit qui a éclaté cette année-là, principalement à cause des bombardements de zones civiles par le régime.

La Suisse, qui n’est pas membre de l’UE, a fermé son ambassade à Damas en 2012 pour « raisons de sécurité ».

Lors de sa rencontre avec Mekdad, Krupski a réitéré la position neutre de la Suisse sur le conflit syrien et a déclaré que son pays se concentrerait sur l’aide humanitaire aux Syriens.

READ  Un avion avec deux personnes à bord s'écrase dans la Manche