Mercredi, la Suisse a annoncé qu’elle fournirait plus de 300 millions de dollars pour accroître l’accessibilité aux vaccins contre les coronavirus, aux tests PCR et à d’autres traitements liés aux virus dans la lutte contre la pandémie, afin de garantir que les pays moins développés puissent accéder à leur juste part.

Cet engagement financier a été annoncé par le gouvernement suisse pour garantir « un accès équitable aux vaccins, tests et médicaments dans le monde entier pour lutter durablement contre la pandémie du COVID-19 ».

Dans un communiqué, la capitale suisse, Berne, a annoncé son intention de faire don d’environ 300 millions de francs suisses, ce qui équivaut à 328 millions de dollars à l’accélérateur d’accès aux outils COVID (ACT).

ACT est dirigé par diverses institutions internationales telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la Gavi Vaccine Alliance et la Banque mondiale, dans le but de contribuer à garantir l’accès aux vaccins, aux tests PCR et à d’autres traitements pour lutter contre le virus. . en même temps que les systèmes de santé sont renforcés.

En particulier, Berne a exprimé son inquiétude face aux «mutations émergentes et hautement contagieuses du virus» qui compliquent la lutte mondiale contre la pandémie, notant que la Suisse est intéressée par un moyen plus rapide de mettre fin à la crise.

« Le virus ne peut être maîtrisé avec succès qu’une fois sa propagation dans le monde stoppée. »

En outre, le gouvernement suisse a déclaré que plus d’un tiers du don irait à Gavi, qui œuvre pour améliorer l’accès équitable aux vaccins dans les pays les plus pauvres, tandis qu’une partie servirait à accroître les efforts de recherche et développement et l’accès aux tests PCR et médicaments.

READ  Le Japon surprend la Chine et remporte l'or olympique historique en tennis de table

Les fonds restants seront utilisés pour améliorer et renforcer les systèmes de santé dans les pays en développement, ont-ils déclaré.