Olawale Ajimotokan à Abuja

Les jeux de Tokyo sont venus et repartis. C’était une célébration de l’humanité qui est maintenant reléguée à l’histoire. Le Comité international olympique et le gouvernement japonais méritent des félicitations pour avoir organisé des jeux aussi réussis malgré une forte opposition interne et d’autres risques associés à la pandémie de Covid-19. Le Comité international olympique et le gouvernement japonais ont fait preuve d’un leadership fort et engagé.

De nombreuses nations ont célébré, certaines ont pleuré et d’autres sont restées là, indifférentes sans se rendre compte de ce qui les a frappées. Où se situe le Nigeria ? M. Sunday Dare, le ministre des Sports de l’aéroport, a déclaré que le Nigeria était classé 62e (ce n’est pas vrai, nous étions 74) sur 205 pays. Il a dit que son contingent s’en sortait très bien. Monsieur le ministre, vos normes doivent être terriblement basses.

Le petit échec. p ré américain
Le gouvernement suisse, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) collabore avec le gouvernement fédéral pour fournir une assistance à 450 migrants de retour vulnérables touchés par COVID-19 dans les États de Katsina, Jigawa, Zamfara, Kano et Yobe au cours des neuf prochains mois.
Le ministre des Affaires humanitaires, de la Gestion des catastrophes et du Développement social, Sadiya Umar Farouq, a pris la parole au début de l’émission.

Il a félicité le gouvernement suisse et l’OIM pour leur soutien à l’initiative visant à améliorer les moyens de subsistance des personnes relevant de sa compétence au Nigéria et à assurer une meilleure gestion des migrations dans le pays.

READ  Paris-Nice: Sam Bennett remporte la première étape et Richie Porte tombe

Il a déclaré que le programme abordera les problèmes émergents et les défis auxquels sont confrontés la protection et les moyens de subsistance des rapatriés et des migrants potentiels au Nigeria.
Le ministre a noté que les migrants de retour dans les États du nord, en particulier les personnes âgées, les malades chroniques, les personnes handicapées, les femmes et les ménages dirigés par des enfants, les jeunes sans emploi et les réfugiés, bénéficieraient du programme.

L’ambassadeur de Suisse au Nigeria, George Steiner, a déclaré que la Suisse avait promis une partie de son financement pour soutenir les agences gouvernementales nigérianes dans la lutte contre la pandémie et ses conséquences.
Steiner était représenté par le responsable des programmes de migration de l’ambassade de Suisse, ​​Ojoma Ali.
Il a décrit la pandémie comme la plus grande crise à laquelle l’humanité est confrontée, la solidarité et la coopération internationales pour relever les défis sont donc vitales.

Il a déclaré que la Suisse avait soutenu le Nigéria dans des moments difficiles, ce qui explique pourquoi elle a rapidement mobilisé des ressources financières pour soutenir le Fonds commun des Nations Unies COVID-19 au Nigéria en juin 2020.
« Au cours des 10 dernières années, nous avons mis en œuvre avec succès plus de 50 projets dans divers domaines. Ce projet particulier est une autre preuve du bon fonctionnement de l’association des migrations et de l’importance que la Suisse attache au Nigeria », a déclaré Steiner.