La Suisse et la République tchèque ont fait des débuts victorieux dans le championnat du monde féminin de hockey sur glace face à des adversaires qui ont reculé vendredi.

Les Suisses ont battu le Japon 3-1 à Herning et les Tchèques ont battu la Hongrie 7-1 à Frederikshavn.

Le Japon a été battu par les États-Unis 10-0 jeudi, le jour de l’ouverture du tournoi, lorsque la Hongrie est revenue de l’arrière pour battre l’Allemagne.

Les Suisses et les Tchèques réaliseront la sensation de jouer dos à dos samedi. Les Suisses affrontent le Canada, favori pour le titre, et les Tchèques affrontent le Danemark, pays hôte.

Le Japon était plus concentré vendredi, mais la Suisse était toujours plus proche de mettre fin à une première période sans but.

Las compañeras de línea Lara Stalder y Alina Muller anotaron y prepararon los goles de la otra en el segundo para afirmar el dominio de Suiza, y Lena Marie Lutz agregó una red vacía con 2:05 restantes en un tercero en el que Japón fue el mejor équipe.

Le gardien Miyuu Masuhara a été excellent, arrêtant 17 des 20 tirs, mais a de nouveau été abattu à 3-0 et Akane Shiga a marqué après avoir raté une occasion à bout portant lors du premier.

Le premier match mondial de la République tchèque sous la nouvelle entraîneure Carla MacLeod, double médaillée d’or olympique pour le Canada, a été à sens unique, disputé presque entièrement par l’ailier hongrois.

Klara Hymlarova a marqué le premier but après 62 secondes, suivie de la défenseuse Daniela Pesjova un peu plus d’une minute plus tard.

READ  Le Britannique Tom Pidcock réagit avec jubilation à sa première victoire d'étape du Tour de France sur l'emblématique Alpe d'Huez

La défenseure Tereza Radova et l’attaquante de 16 ans Adela Sapovalivova ont porté le score à 4-0 avant que la Hongrie ne marque juste avant la fin de la deuxième période grâce à Alexandra Huszak. La Hongrie a été limitée à sept tirs.

La troisième période a comporté des scores de Natalie Mlynkova, la deuxième de Sapovalivova et Agata Sarnovska.

La gardienne hongroise Aniko Nemeth a bien fait puisqu’elle a fait face à 45 tirs pour effectuer 38 arrêts.

Samedi également, les États-Unis affronteront la Finlande, qui sera privée de Petra Nieminen, suspendue, et la Suède affrontera l’Allemagne.