La Suisse a inauguré mardi le centenaire de sa présence diplomatique au Maroc à l’Académie royale de Rabat, donnant au public l’occasion de passer en revue les moments clés des relations bilatérales et d’observer les activités prévues pour célébrer cette étape importante. fait. an.

Dans un discours spécial, le chancelier du Royaume de l’Académie, Mohamed Ketani, a déclaré que le début du 21e siècle a été marqué par le renforcement des relations diplomatiques entre le Maroc et la Suisse avec un partenariat qui s’est développé au fil des années. niveau commercial, culturel et environnemental. L’événement, le premier d’une longue série de conférences données par d’éminents universitaires des deux pays, fait partie de l’objectif envisagé pour le Royaume de l’Académie par son fondateur, feu Hassan II. Faire de cette institution le centre du savoir et de la sagesse, a souligné Kettani. Il fait également partie des objectifs stratégiques fixés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI de s’inspirer des expériences pionnières dans le domaine de la culture et du développement pour promouvoir la science et la culture au Maroc. , il a continué. Un testament contenu dans la loi 19.74, qui prévoit la contribution de l’Academia del Reino à la réalisation de la renaissance intellectuelle, scientifique et culturelle de l’État, jouant son rôle dans la diffusion des valeurs universelles, pour connaître les différents aspects de l’identité nationale et. Et des principes enracinés dans le dialogue des cultures et des civilisations, a déclaré Ketani.

Le secrétaire permanent de l’Académie Hassan II des sciences et techniques, Omar Fasi Fehri, a déclaré que cet anniversaire est l’occasion de souligner les nombreux aspects bénéfiques qui ont caractérisé un siècle d’excellentes relations entre les deux pays. « Quelle meilleure façon de célébrer ce siècle qu’à travers une série de conférences données tout au long de l’année par d’éminents professeurs travaillant en Suisse sur un sujet particulièrement pertinent », a-t-il déclaré. – Ils ont dit. Il s’agira donc du rôle des ordinateurs et de l’intelligence artificielle, de la manière dont la révolution numérique contribue à lutter contre le Covid-19, ou encore de la coopération entre pays du Nord et pays du Sud, notamment à travers l’expérience marocaine suisse. . C’est un programme riche qui fusionne science, innovation et culture pour faire en sorte que les deux partenaires soient gagnants, a expliqué M. Fassi Fehri.

READ  Les principaux pourparlers de l'ONU sur la science du climat s'ouvrent au milieu des inondations et des incendies

L’ambassadeur de Suisse à Rabat, Guillaume Scheuer, a pour sa part déclaré que cet anniversaire doit être célébré « non par devoir, mais avec joie et fierté », car il offre une occasion unique d’avancer dans les aspects bénéfiques dont les deux pays sont capables. de profiter de ces relations bilatérales. Le diplomate suisse a fait valoir que cela permettrait de jeter les bases d’une coopération future et de planifier ensemble pour le siècle prochain. « C’est avec le Royaume de l’Académie et l’Académie des Sciences et Techniques Hassan II, ces gardiens et promoteurs du savoir au Maroc, que nous promouvons l’innovation suisse et marocaine à travers un cycle de sept conférences organisé sous le thème « Innovation et » . Découvrez à. Questions actuelles ». La Suisse, qui figure chaque année en tête du classement des pays les plus innovants et dispose d’un secteur économique très compétitif, cherche à profiter de la présence du Royaume en Afrique pour proposer des solutions attractives à ses partenaires marocains, précise Scheurer.

Por su parte, el Director General Fouad Yazou, Embajador de Relaciones Exteriores, Cooperación Africana y Asuntos Políticos en Marruecos que vive en el extranjero, dijo que estas festividades brindan la oportunidad de examinar formas de gasto a la máxima velocidad en la cooperación entre los dos les pays. Hey. Les relations entre le Maroc et la Suisse sont particulièrement excellentes grâce au calme et à la qualité d’écoute entre les deux pays. Il a déclaré que cet anniversaire serait l’occasion d’orienter cette relation vers une plus grande diversité. Il a rappelé que les deux pays se caractérisaient par leur diversité et a compris que cela pouvait être la source de leur force. Ces discours ont été suivis d’une conférence historique qui a exploré les moments importants des relations bilatérales entre les deux pays. L’innovation suisse a ensuite été suivie d’une cérémonie de bienvenue en présence de Robocallet et de « Can Take Save the World ? a été mis en valeur par l’exposition qui présente des solutions suisses pour protéger l’environnement.

READ  La triple rafale de Woakes donne à l'Angleterre la tête du test décisif

La cérémonie marquait le lancement des activités prévues en 2021 pour commémorer cet important anniversaire. Le programme d’activités comprend un cycle de sept conférences, notamment en coopération avec l’Académie du Royaume du Maroc et l’Académie Hassan II des sciences et technologies.

La conférence inaugurale, intitulée « Intelligence artificielle, mythes et réalités », sera donnée le 24 juin par le professeur Rachid Guerrouei à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. D’autres activités avec d’autres partenaires devraient favoriser les échanges culturels, commerciaux et artistiques et contribuer à rapprocher les deux pays tout en valorisant leurs forces respectives. Une semaine de films et documentaires suisses est également prévue à Rabat, Tanger, Agadir et Casablanca autour des thèmes des énergies renouvelables, du développement durable et des nouvelles technologies.

La pièce « Les Médecins » du dramaturge suisse Friedrich Durenmatt sera mise en scène et interprétée par un groupe marocain, tandis que l’exposition « Quartier réservé : Boosbeer » à l’Université de Genève sera présentée à la Villa des Arts de Casablanca. Le 19 novembre 1921, la Suisse ouvre son premier consulat au Maroc à Casablanca, une date qui restera un moment crucial dans les relations entre les deux pays.