20/07/2022 – Le groupe de travail de l’OCDE sur la corruption reconnaît que la Suisse continue de jouer un rôle important dans la lutte contre la corruption transnationale, mais est néanmoins très préoccupé par le fait que la Suisse n’a pas adopté de réformes législatives durables. Ces réformes visaient à donner suite aux principales recommandations des évaluations précédentes, notamment la Rapport d’évaluation de la phase 3 en 2011, le Rapport d’évaluation de la phase 4 en 2018 et le Rapport de suivi écrit sur deux ans en 2020.

En 2011, le groupe de travail a recommandé que la Suisse adopte rapidement des protections pour les lanceurs d’alerte du secteur privé en fournissant un cadre réglementaire approprié pour indemniser et protéger les employés du secteur privé qui signalent des soupçons de corruption transnationale contre toute action discriminatoire ou disciplinaire. En mars 2020, le projet de loi visant à répondre à cette recommandation a été rejeté par le Parlement et toutes les autres initiatives législatives à ce jour ont également échoué. Malgré le débat parlementaire en cours, aucune réforme n’est actuellement envisagée dans ce domaine, ce qui est très préoccupant.

Le Groupe de travail est également préoccupé par le fait que la Suisse n’envisage pas d’augmenter l’amende légale maximale pour les entreprises condamnées pour corruption transnationale. Le fait que la législation suisse fixe ce plafond à 5 millions de francs (environ 4,9 millions d’euros) compromet la réussite de la mise en œuvre de la responsabilité des entreprises en Suisse.

Le groupe de travail commencera les préparatifs d’une mission de haut niveau en Suisse en décembre 2022, à moins que les autorités suisses ne prennent des mesures concrètes pour mettre en œuvre avec succès ces deux recommandations clés d’ici là.

/ Déclaration publique. Ce matériel d’organisation/d’auteur(s) source peut être de nature unique, édité pour plus de clarté, de style et de longueur. Les points de vue et opinions exprimés sont ceux des auteurs. voir en entier ici.

READ  Conseils BTTS européens : objectifs en Espagne, en Allemagne et en Suisse