Les personnes venant d’Irlande seront désormais placées en quarantaine en Suisse, ont indiqué les autorités, suite aux avertissements de l’Organisation mondiale de la santé d’une “augmentation massive” des cas.

Les arrivées d’Irlande se sont jointes à celles de pays comme les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Afrique du Sud et la Suède qui ont dû subir dix jours de quarantaine.

Les nouvelles règles sont intervenues après que le directeur des urgences de l’OMS, Michael Ryan, a attiré l’attention sur la situation en Irlande.

Il a déclaré lors d’une conférence de presse à Genève hier que le pays “avait extrêmement bien fait” dans deux vagues de maladies, mais avait depuis subi “l’une des plus fortes augmentations de l’incidence de la maladie de tous les pays”.

L’Irlande avait officiellement enregistré un peu plus de 93 000 cas le 1er janvier, mais ce nombre était passé à plus de 150 000 hier.

Le Dr Ryan a déclaré que l’augmentation était due à une plus grande mixité sociale plutôt qu’à l’émergence d’une nouvelle souche du virus, apparemment beaucoup plus contagieuse, détectée pour la première fois en Angleterre.

Il a déclaré que l’Irlande avait pris des «mesures immédiates» au cours des quinze derniers jours et que le taux de positivité commençait à baisser.

Les Pays-Bas, le Danemark et la République tchèque rejoindront vendredi la liste de quarantaine suisse.


Dernières histoires de coronavirus


Le non-respect de l’exigence de quarantaine peut entraîner une amende pouvant aller jusqu’à 9 250 €.

READ  La gigantesque fête française contre le couvre-feu se termine après deux nuits