Glasgow, Écosse — – belinda bencic continue de livrer de gros titres pour la Suisse.

La championne olympique individuelle a fait en sorte que la Suisse remporte pour la première fois le premier prix du tennis féminin par équipe dimanche, complétant un tournoi presque parfait en battant l’Australie. Ajla Tomljanovic en deux sets lors de la finale de la Coupe Billie Jean King.

La victoire a donné à la Suisse une avance inattaquable 2-0 après Jil Teichman a survécu à l’australie ponceuses tempête 6-3, 4-6, 6-3 dans le premier match en simple.

Bencic n’avait pas perdu un set de toute la semaine et a prolongé cette séquence en battant Tomljanovic 6-2, 6-1 pour décrocher le titre. Bencic, 25 ans, n’a dépassé qu’une seule fois les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem, atteignant les demi-finales de l’US Open 2019, mais il semble toujours élever son jeu lorsqu’il joue pour la Suisse.

Il a remporté l’or en simple aux Jeux olympiques de Tokyo et a également ajouté une médaille d’argent en double.

Dimanche, il a réalisé une performance presque parfaite, même après avoir passé plus de deux heures à encourager Teichmann en début de match.

« J’ai donné tellement d’énergie dans le match de Jil, parce que j’essayais de lui mettre beaucoup de pression », a déclaré Bencic. « Storm jouait à merveille, elle lançait tout sur Jil. Et elle est restée si forte, chaque point qui n’a pas disparu. Et elle a, comme, refusé de perdre et s’est battue avec tout ce qu’elle avait, et j’étais si fier et si inspiré en quelque sorte. Et j’ai essayé de faire la même chose. Je ne pense pas que nous l’ayons encore compris, que nous soyons les premiers (de Suisse) à gagner. »

READ  EN DIRECT - Présidentielle des États-Unis: débat Harris-Pence, miroir inversé du combat Trump-Biden

Le Suisse n’avait jamais remporté la compétition anciennement connue sous le nom de Fed Cup, perdant la finale en 1998 et à nouveau l’année dernière. L’Australie l’a remporté sept fois, mais la dernière remonte à 1974. Les Australiens ont atteint 10 finales depuis lors, mais les ont toutes perdues.

« Nous n’avons pas gagné cela seulement aujourd’hui, c’était cette semaine, et en fait c’était depuis des années », a déclaré le capitaine de l’équipe suisse Heinz Guenthardt. « Qui sait pourquoi vous gagnez quelque chose et perdez quelque chose. Cela a beaucoup à voir avec le cœur. Et cette équipe a beaucoup de cœur, je vous le dis. »

Bencic a déclaré que la défaite de l’an dernier en finale avait servi de motivation supplémentaire cette fois.

« Nous étions finalistes l’année dernière et nous avions le cœur brisé », a déclaré Bencic. « Je ne pense pas avoir autant pleuré. Mais dans le vestiaire (Teichmann) m’a approché et m’a dit : « L’année prochaine, nous allons le faire ». Et nous l’avons fait. »