Les autorités suisses ont annoncé que le pays a continué à recevoir un nombre élevé de demandes d’asile en mai 2022.

Le secrétaire d’Etat aux Migrations a révélé à travers l’un de ses derniers communiqués de presse qu’en mai 2022, un total de 1’475 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, soit 207 de plus qu’en avril.

Cela signifie que le pays a connu une augmentation de 16,3 % des demandes d’asile en mai par rapport au mois précédent, rapporte SchengenVisaInfo.com.

Le nombre de demandes d’asile a augmenté par rapport aux données de l’année dernière. En mai 2022, la Suisse a enregistré 446 demandes d’asile de plus qu’à la même période l’an dernier

La plupart de ces demandes ont été soumises par des citoyens de Turquie (346), d’Afghanistan (342), d’Érythrée (122), d’Algérie (83) et de Syrie (78).

Le secrétaire d’État à la migration explique que sur le nombre total de demandes soumises en mai, 1 176 d’entre elles étaient des demandes pour la première fois.

« Sur les 1 475 demandes déposées en mai, 1 176 étaient des demandes primaires (avril 2022 : 849 demandes principales). Les personnes qui font une demande principale le font indépendamment des autres personnes qui ont déjà demandé une protection. » indique le communiqué du Secrétariat aux migrations.

Les ressortissants afghans ont déposé le plus grand nombre de demandes pour la première fois en mai (324), suivis des ressortissants turcs (284), algériens (80), géorgiens (58) et syriens (52).

Alors que le Secrétariat a reçu un grand nombre de demandes, il a été expliqué qu’il a traité un total de 1 121 demandes d’asile en mai 2022. Le Secrétariat a pris 225 décisions de non-admission, dont 189 étaient fondées sur l’Accord de Dublin, a accordé l’asile à 402 personnes comme ainsi que 252 personnes internées provisoirement.

READ  Les fans de Manchester United font l'éloge de Paul Pogba après un moment d'entraînement "en or" en France

« Le nombre d’affaires pendantes en première instance a augmenté de 488 à 5 274 par rapport au mois précédent », a souligné le Secrétariat.

En plus de ce qui précède, le Secrétariat aux migrations a révélé qu’en mai, un total de 289 personnes ont été renvoyées dans leur pays d’origine.

Au cours de cette période, la Suisse a également admis des citoyens ukrainiens. Les autorités suisses ont décidé plus tôt cette année d’activer pour la première fois le statut de protection S pour admettre les personnes vulnérables d’Ukraine.

Au total, 9 552 citoyens ukrainiens ont demandé le statut de protection S en mai. Au cours de la même période, 14 028 personnes ont obtenu le statut de protection S, tandis que 153 autres personnes demandant une protection ont été refusées pour ne pas répondre aux critères établis. Fin mai, 51’631 personnes au total ont obtenu le statut de protection S en Suisse.