Les Britanniques séjournant en France dans des résidences secondaires, et les autres visiteurs, devraient calculer leur droit de séjour de 90 jours à partir du 1er janvier 2021, ont déclaré les autorités françaises.

Certains Britanniques se demandent si le temps presse, ou dans certains cas déjà, pour ceux qui sont restés en France depuis l’année dernière. Ce n’est pas le cas.

Cela comprend un Commencer la session lecteur auquel nous avons répondu plus tôt cette semaine dans notre article de questions-réponses sur Second Homes. Il a dit qu’il était en France depuis fin octobre 2020.

Le ministère français de l’Intérieur a confirmé le conseil que nous avons donné dans cet article.

Pour clarifier: l’année dernière, les Britanniques étaient toujours traités de la même manière que les citoyens de l’UE, en raison de la période de transition du Brexit. Les citoyens de l’UE qui résident dans d’autres pays de l’UE peuvent passer jusqu’à trois mois en France sans conditions, mais peuvent rester après cela, aussi longtemps qu’ils le souhaitent, s’ils sont autonomes ou s’ils travaillent (en pratique, il n’y a pas de contrôles et procédures).

Les visiteurs de pays tiers (non-UE), en revanche, sont soumis à la règle de ne pas séjourner plus de 90 jours sur toute période de 180 jours consécutifs. Certaines nationalités sont également soumises à l’obligation de demander un visa de visiteur de courte durée, mais cela ne s’applique pas aux Britanniques.

Après avoir demandé des éclaircissements, le ministère de l’Intérieur a déclaré que les Britanniques séjournant en France doivent calculer ce droit de 90/180 jours à partir du 1er janvier 2021.

READ  Reconfinement, fermetures anticipées ... Le plan de prévention en cas de «deuxième vague»

Autrement dit, notre lecteur, qui séjourne dans sa résidence secondaire depuis fin octobre 2020, devrait quitter la France avant fin mars, s’il continue à rester ici de façon continue, car il aura totalisé 90 jours sur 180 consécutifs. journées. période qui a débuté le 1er janvier 2021.

Rester plus longtemps implique maintenant de demander un visa auprès du service consulaire français au Royaume-Uni, mais cela doit être organisé avant de voyager en France.

Articles précédents

Vos questions sur le Brexit: les résidences secondaires en France

La règle des 90/180 jours dans l’UE: comment ça marche?