Doha : Lorsque les parents de Julia Salvaggio ont été invités à un goûter dans un hôtel de luxe à Doha, ils ont remarqué une fillette de quatre ans assise sur un petit tapis près des musiciens qui jouaient dans le hall de l’hôtel, les écoutant avec attention et en silence. C’est le jour où les parents de Julia décident de l’inscrire à des cours de musique. Julia découvre rapidement sa passion pour le violon. Et depuis, elle et son violon sont inséparables : elle l’accompagne partout où elle va.

Quelques années plus tard, en 2011, Julia Salvaggio a rejoint la Qatar Academy of Music (QMA) de la Fondation du Qatar, où elle a appris à perfectionner ses compétences musicales. Il se souvient de ses débuts à l’AMQ comme « une période très excitante pour moi, car j’ai commencé à prendre des cours de théorie musicale à un jeune âge. Et c’était la première fois que je jouais de la musique avec un groupe », raconte-t-il.

À l’AMQ, Julia a reconnu comment l’académie de musique aidait les enfants à apprendre la musique dès leur plus jeune âge. Cette culture des compétences aide définitivement les étudiants de l’AMQ à briller, où ils sont équipés et bien préparés pour rejoindre les meilleures universités de musique au monde.

Julia n’a jamais prévu de devenir une professionnelle de la musique ; plus encore, parce que sa matière préférée à l’école était la science. Elle déclare : « J’ai toujours aimé le violon, mais cela me semblait n’être qu’un passe-temps. Jusqu’à très récemment, mon objectif principal était de poursuivre mes études supérieures en informatique.

READ  Cet ordinateur hautes performances a battu le record de calcul de pi

« Au fil du temps, j’ai réalisé que l’informatique n’était pas pour moi et j’ai décidé de poursuivre mes études dans le monde de la musique. J’ai commencé à voir certains de mes amis s’inscrire dans des universités et des conservatoires de musique célèbres du monde entier. Et c’est là que je me suis dit : s’ils peuvent le faire, je peux le faire aussi. »

Julia a expliqué que ses années d’études à la Qatar Music Academy ont joué un rôle important dans son changement d’avis sur son cheminement de carrière, car l’académie lui a permis de participer à de nombreux ateliers et cours de haut niveau et lui a permis de travailler avec professionnels. musiciens, ce qui lui a permis d’acquérir de nouvelles connaissances sur la musique.

« Les professeurs de violon de l’Académie ont joué un rôle important dans ma préparation aux examens d’entrée dans les universités et les conservatoires, et je leur suis très reconnaissant pour leur soutien et les expériences qu’ils m’ont apportées qui m’ont aidé à identifier ma passion et à déterminer ma future voie » dit Julia.

Il a également noté qu’il avait reçu des offres de différentes universités à travers le monde ; Elle a été acceptée à plusieurs, mais elle a décidé d’accepter l’offre de la Haute école de musique suisse, non seulement en raison de sa réputation, mais aussi parce qu’elle a eu la chance de l’être. accepté dans la classe du célèbre violoniste Professeur Klaidi Sahatci.

« Cela m’a donné l’impression d’avoir été acceptée dans la classe de Michel-Ange ou de Léonard de Vinci pour étudier la peinture », explique Julia.

READ  Regarder un train en Suisse Changer de gabarit sans s'arrêter

Après son baccalauréat, Julia poursuivra sa maîtrise.

« Si tout se passe bien, il me faudra au moins six ans pour terminer mes études musicales », a déclaré Julia.

« Mes projets d’avenir sont peut-être encore incomplets, mais à ce stade, il y a une chose dont je suis absolument sûr : j’adore composer et jouer de la musique avec d’autres. J’aimerais aussi me plonger dans la science de la musique comme il y en a encore beaucoup à explorer », a-t-il ajouté.

Lire aussi

La Flèche
Lire la suite

L’infrastructure et la gouvernance efficace du Qatar montrent la vision du leadership

21 juin 2021 – 9:25

Les professionnels qatariens ont applaudi la croissance économique du Qatar et l’objectif du Premier ministre et ministre de l’Intérieur, SE Cheikh Khalid bin Khalifa bin Abdulaziz Al Thani, sous la direction de l’émir SS Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, de garantir des infrastructures efficaces et inclusives. participation des citoyens au gouvernement.