Ryan Cochran-Siegle a mis fin mardi à une longue sécheresse parmi les équipes masculines américaines de ski alpin avec sa première victoire en Coupe du monde en super-G dans la ville italienne de Bormio.

Le joueur de 28 ans, fils de la médaillée d’or olympique en slalom de 1972, Barbara Cochran, a battu l’Autrichien Vincent Kriechmayer de 0,79 seconde sur la piste du Stelvio avec le Norvégien Adam Smiseth Sejersted troisième.

Le Norvégien Aleksander Aaamodt Kilde, deuxième au classement général masculin de la Coupe du monde, a terminé quatrième avec le leader français Alexis Pinturault 12e.

La victoire de Cochran-Siegle lors de sa 101e course de Coupe du monde est survenue 10 jours après son premier podium en Coupe du monde, également sur neige italienne, avec une deuxième place en descente de Val Gardena.

Ryan Cochran-Siegle est devenu le premier skieur américain à gagner à Bormio depuis Bode Miller sur une descente en 2007 et le premier à remporter un super-G depuis Miller en 2006.

“Je pense que Gardena m’a donné un peu de confiance, mais j’essaie aussi de me concentrer sur mon ski”, avait-il déclaré après avoir maîtrisé l’entraînement de descente ce week-end.

Cochran-Siegle est le premier skieur américain à gagner à Bormio depuis Bode Miller sur une descente en 2007 et le premier à remporter un super-G depuis Miller en 2006.

L’équipe masculine des États-Unis a remporté pour la dernière fois une Coupe du monde de toute sorte en décembre 2019 lorsque Tommy Ford a triomphé dans un slalom géant de Beaver Creek.

READ  Jusqu'à 100 Go à partir de 10 € / mois avec les meilleurs packages promotionnels

Le super G de mardi a été reporté de lundi en raison du mauvais temps. Une descente s’ensuit mercredi.

Pendant ce temps, Michelle Gisin est devenue la première femme suisse en près de 19 ans à remporter un slalom de ski alpin en Coupe du monde mardi lorsqu’elle a terminé première sous les projecteurs à Semmering, en Autriche.

La victoire dans la dernière course féminine de l’année a également mis fin à une course dominante pour l’Américaine Mikaela Shiffrin et la Slovaque Petra Vlhova, qui avaient remporté chaque slalom de Coupe du monde depuis janvier 2017, une séquence de 28 courses.

“C’est fou. J’ai brisé l’incroyable séquence de deux géants”, a déclaré Gisin.

Shiffrin avait mené après le match aller par 0,02, mais Gisin, le médaillé d’or olympique combiné 2018, a été plus rapide dans la deuxième course.

«J’étais vraiment en train de pousser dans la deuxième course et je ne l’ai pas très bien géré. J’ai commis des erreurs, mais j’aurais pu encore une fois sortir du terrain », a déclaré Shiffrin, qui termine une année civile sans victoire en slalom pour la première fois depuis 2012.

L’Autrichienne Katharina Liensberger a terminé deuxième, 0,11 plus lentement, et Shiffrin troisième sur son 43e podium lors du 46 dernier slalom.

La dernière Suisse à remporter un slalom de Coupe du monde était Marlies Oester à Berchtesgaden en janvier 2002.

Shiffrin a remporté un slalom pour la dernière fois il y a exactement un an, ce qui était également la dernière fois qu’il menait un slalom après la course d’ouverture.

“Pas amer. Ce n’était pas une mauvaise journée », a déclaré Shiffrin, qui a atteint le 99e podium de sa carrière à la Coupe du monde. “Je sais que j’ai un ski plus rapide ou plus stable, mais c’est un processus et je vais pas à pas.”

READ  GuarantCo obtient un prêt de 100 millions d'euros contre le changement climatique