La France a signé cette semaine un accord pour fournir à la Pologne deux satellites de reconnaissance et une station de réception pour aider le gouvernement à mieux détecter les menaces précoces grâce à l’imagerie satellitaire.

L’accord entre Airbus et l’Agence polonaise de l’armement a été annoncé à l’issue d’une rencontre entre le ministre polonais de la Défense Mariusz Błaszczak et son homologue français Sébastien Lecornu à Varsovie le 27 décembre.

« Il s’agit d’une capacité et d’une opportunité extrêmement importantes pour compléter tout ce qui concerne les capacités de dissuasion et d’alerte précoce », a déclaré Błaszczak dans un communiqué du ministère.

Alors que les satellites sont prévus pour 2027, la partie polonaise aura un accès immédiat aux images satellites et recevra des données avec une précision de 30 centimètres.

Błaszczak a déclaré que les images seraient importantes non seulement pour l’armée polonaise mais aussi pour le service national d’incendie afin d’être averti rapidement en cas de catastrophe naturelle.

Le ministère français de l’Armée a déclaré dans un communiqué que le contrat créerait 500 emplois et valait 575 millions d’euros.

Les deux ministres ont également discuté de la planification de l’aide militaire à l’Ukraine au premier trimestre 2023.

La visite à Varsovie a marqué le premier voyage de Lecornu dans le pays depuis qu’il a pris ses fonctions en mai dernier.

READ  La plupart des Français doutent que le pays puisse accueillir en toute sécurité les Jeux olympiques après la finale de la Ligue des champions.