SINGAPOUR – Dans la forêt, les yeux du Dr Ho Boon-Chuan ne sont pas attirés par les oiseaux et les fleurs colorés qui abondent, mais par les taches vertes sur le sol.

L’expert en mousse est toujours à la recherche de ces feuilles vertes productrices de spores.

Une tache en forme de mousse sur un arbre de la réserve naturelle de Bukit Timah qu’il a vue en 2015 l’a aidé à se faire un nom dans l’histoire de la flore, lorsqu’il a été confirmé que la plante était une espèce nouvelle pour la science.

Gaolejeunea hoi porte le nom du Dr Ho et est actuellement endémique à Singapour. On le trouve dans certaines racines et bases d’arbres exposées dans les forêts de Bukit Timah et de Nee Soon.

La plante appartient à la famille des hépatiques, qui sont des cousines des mousses.

Cette espèce était l’une des neuf plantes, champignons et algues libérés l’année dernière en tant que nouveaux enregistrements ou redécouvertes, dont plus de la moitié ont été aperçus dans la réserve naturelle.

Le Dr David Middleton, directeur coordinateur de la recherche et de la conservation aux jardins botaniques de Singapour, a déclaré que le Dr Ho avait donné des spécimens de sa découverte à deux experts en hépatique de Chine.

Les deux avaient rejoint les Jardins pour aider à un projet de catalogue et de description de toutes les espèces végétales de Singapour.

Ils ont étudié de près les caractéristiques de la plante pour confirmer qu’il s’agissait d’une nouvelle espèce. Après avoir séquencé les gènes, ils ont découvert que l’espèce n’était dépassée que par le genre Gaolejeunea, qui fait référence à une catégorie de plantes étroitement apparentées. Auparavant, une seule espèce connue trouvée en Chine était classée dans cette catégorie.

READ  L'arrivée de Gareth Bale anime le match nul entre le Pays de Galles et l'Albanie en amical | Amicaux

Le Dr Middleton a déclaré: « La réserve naturelle de Bukit Timah est déjà bien protégée et (Gaolejeunea hoi) continuera à se développer. C’est là qu’elle devrait être. »

Dans le cadre du projet de catalogage appelé Flora of Singapore, la nouvelle espèce sera incluse dans un volume sur les bryophytes, un groupe de plantes qui comprend des mousses et des hépatiques.

Au total, 14 volumes naîtront du projet de 10 ans. Trois d’entre eux, un volume d’introduction, un sur la famille des graminées et un sur un groupe de plantes à fleurs, ont été publiés en 2019.