Tan France estime que la nouvelle saison de « Queer Eye » a été la « plus difficile » à filmer.

Le designer de 39 ans a joué dans la série télé-réalité à succès depuis 2018, mais a trouvé que le tournage à la Nouvelle-Orléans était une expérience particulièrement difficile.

Dit Tan, « Je n’ai jamais dit cela dans une interview, légitimement. Mais la Nouvelle-Orléans a été l’endroit le plus difficile que nous ayons tourné. »

Tan apparaît aux côtés d’Antoni Porowski, Jonathan Van Ness, Karamo Brown et Bobby Berk dans l’émission. Mais il s’est retrouvé beaucoup plus émotif que jamais au cours de la nouvelle série.

Il a dit à E! News : « J’ai pleuré plus que jamais cette saison sur ‘Queer Eye’. Je n’ai pleuré que deux fois sur ‘Queer Eye’ au cours des sept saisons : les six saisons, puis la mini-saison au Japon. Mais j’ai pleuré la plupart des épisodes avec ça ».

Tan a expliqué que son enthousiasme avait été suscité par l’impact persistant de l’ouragan Katrina, qui a frappé la ville en 2005.

Tan, qui est né et a grandi au Royaume-Uni, a déclaré : « Je ne vivais pas aux États-Unis lorsque Katrina est arrivée.

« Voir la dévastation, voir ce que cela a fait aux familles, voir à quel point cela a créé de la pauvreté, c’est ce qui m’a attiré. Certains de nos héros n’ont jamais pu s’en remettre. Et c’est pourquoi les transformations étaient si spéciales, parce que c’est comme beaucoup d’entre eux se sont arrêtés à temps ».

Tan a également révélé que lui et ses co-stars avaient été contraints de devenir plus créatifs au fil des ans.

READ  Le producteur de 'CODA', les réalisateurs Jacques Audiard et Michel Gondry au comité français des Oscars 2023 – The Hollywood Reporter

Il a expliqué: « Nous en parlions tous, à quel point les deux premiers épisodes étaient difficiles, puis nous avons réalisé que cela nous poussait à travailler plus dur et à essayer quelque chose de nouveau qui les surprendrait, ou à dire quelque chose qu’ils ne feraient pas.  » « . Je m’attendrais à dire ou à partager des informations sur quelque chose que nous n’avons jamais partagé auparavant. »