Le 18 août, un coup d’État militaire a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta. “Il a été libéré ce matin et est rentré chez lui”, a déclaré le porte-parole de la junte au pouvoir, Djibrilla Maiga.

Pour Le Figaro avec l’AFP

L'ancien président du Mali, en juin dernier en Mauritanie.
L’ancien président du Mali, en juin dernier en Mauritanie. PISCINE Nouveau / REUTERS

L’ancien président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, a été libéré jeudi par la junte qui l’a renversé la semaine dernière, après sept ans au pouvoir dans ce pays en guerre contre les jihadistes, a annoncé l’armée.

«Le président d’IBK est libre de se déplacer, il est chez luiLe porte-parole du Conseil, le capitaine Djibrila Maïga, a déclaré à l’AFP.

Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), créé par les militaires pour diriger le pays “,informe l’opinion publique nationale et internationale que l’ancien président Ibrahim Boubakar Keïta a été libéré et se trouve actuellement à son domicile», A-t-il déclaré sur Facebook. Keïta était rentré du jour au lendemain à sa résidence dans le district de Sebenikoro.

M. Keïta, 75 ans, a été arrêté avec plusieurs autres responsables le 18 août lors du coup d’État mené par des responsables maliens après des mois de troubles politiques. IBK, qui est devenu aux yeux de beaucoup d’entre eux le principal responsable de la grave crise sécuritaire, politique et économique dans laquelle leur pays sombrait depuis des années, a annoncé le même soir à la télévision nationale, en disant ils n’ont pas d’autres options pour éviter l’effusion de sang. Depuis, il était détenu dans un lieu inconnu.

READ  Melania Trump défend son mari, accusé d'avoir qualifié 14 à 18 soldats de «perdants»

A voir aussi – Mali: “Rien n’est décidé” sur la transition, déclare le porte-parole de la junte militaire