moiLes principales destinations de vacances d’Europe risquent de ne pas figurer sur la liste verte, a révélé une nouvelle analyse.

Robert Boyle, un ancien stratège de BA, et Paul Charles, directeur exécutif de la PC Agency, qui a correctement prédit la dernière série de pays de la liste verte, ont suggéré que seule une petite poignée d’îles de la Méditerranée, de l’Atlantique et des Caraïbes pourraient se rendre à la liste des pays. liste dans la prochaine mise à jour – attendue la semaine prochaine – y compris les îles Canaries, les îles grecques, Malte, la Barbade et la Jamaïque.

Cela laisse les voyageurs espérer visiter des pays comme la France, l’Italie et l’Espagne continentale confrontés à la quarantaine à leur retour chez eux dans un avenir prévisible, car les destinations resteront probablement sur la liste orange.

En utilisant des méthodes similaires à celles adoptées par le Joint Center for Biosafety, qui relève du système de feux de circulation du gouvernement, le duo convient que les statistiques sur les pandémies dans ces pays sont encore trop élevé pour être pris en compte pour un voyage « sûr ».

Par exemple, le taux de cas sur sept jours pour 100 000 en Espagne est actuellement de 299, contre 28 au Royaume-Uni. En France, le taux de cas est de 102 et en Italie, de 45 pour 100 000. La vitesse de vaccination a quelque peu augmenté en Europe, mais les pays sont toujours en retard sur l’objectif du Royaume-Uni. 42% de la population en Espagne a reçu une première dose, 43% en France et 41% en Italie.

READ  Des entraîneurs suisses de gymnastique démissionnent suite à des allégations d'abus - Guide pour les expatriés en Suisse