Par DEREK GATOPOULOS Associated Press

ATHÈNES, Grèce (AP) – La Grèce a signé lundi un accord de 2,3 milliards d’euros (2,8 milliards de dollars) avec la France pour acheter 18 avions de combat Rafale alors que les tensions restent élevées avec la Turquie voisine.

Florence Parly, la ministre française de la Défense, a signé l’accord à Athènes pour livrer 12 avions d’occasion et 6 avions neufs construits par Dassault Aviation sur deux ans, à partir de juillet.

La France a pris le parti de la Grèce dans un différend sur les frontières de la mer Égée et de la Méditerranée orientale qui a amené la Grèce et la Turquie membres de l’OTAN au bord de la guerre à plusieurs reprises au cours des dernières décennies.

Les tensions ont de nouveau augmenté l’été dernier lorsqu’une mission d’exploration turque dans des eaux contestées a déclenché une dangereuse montée en puissance militaire.

La Grèce et la Turquie ont convenu de reprendre les pourparlers visant à résoudre pacifiquement le différend. Des diplomates de haut niveau des deux pays se sont réunis à Istanbul lundi pour reprendre le processus interrompu depuis près de cinq ans.

Mais Athènes dit qu’elle poursuivra un programme de plusieurs milliards d’euros pour moderniser son armée après des années de coupes dues à la crise financière du pays.

La France et les États-Unis sont en concurrence pour fournir à la marine grecque de nouvelles frégates, tandis que le gouvernement grec a récemment approuvé des plans de coopération avec la société israélienne d’électronique de défense Elbit Systems pour créer une nouvelle académie de vol militaire dans le sud de la Grèce.

READ  102 emplois perdus et "une délocalisation massive des activités de Rennes vers l'Inde"