Vue nocturne de Bienne, Suisse (source : flickr / Terminals & Gates)

Dans ses efforts pour décarboner son approvisionnement en chauffage, la Suisse cherche à exploiter l’énergie géothermique pour chauffer les bâtiments fédéraux.

L’Office fédéral de la construction et de la logistique (OFBL) réalise actuellement plusieurs projets de construction et de rénovation pour l’Office fédéral des sports (BASPO) à Maglingen en Suisse. lancer aujourd’hui. Dans le même temps, une grande partie de l’approvisionnement énergétique est renouvelée. À l’avenir, les bâtiments recevront de l’énergie géothermique ou géothermique à partir d’une profondeur d’environ 1 300 mètres. C’est une première pour les édifices fédéraux. Avec le passage à la géothermie, les émissions de CO2 sont réduites de plus de 90 %.

Le Centre national des sports de Maglingen (NSM) compte des dizaines de bâtiments tels que des salles de sport, des logements, des installations d’entraînement, des salles de médecine sportive et des bâtiments administratifs. La plupart des bâtiments d’aujourd’hui sont chauffés au gaz. Ces systèmes de chauffage décentralisés au gaz seront désormais remplacés par la géothermie à source de chaleur verte. L’énergie géothermique d’origine centrale est distribuée à tous les bâtiments neufs et existants via un nouveau réseau de chauffage urbain. Si les émissions annuelles de CO2 dépassent aujourd’hui 1 300 tonnes, elles seront réduites de plus de 90 % pour atteindre environ 70 tonnes à l’avenir.

Eau chaude profonde pour réseau de chauffage urbain

L’énergie géothermique est une source d’énergie pratiquement sans émission. La totalité de la demande de chaleur de l’infrastructure NSM de plus de 6 GWh par an peut être satisfaite à l’avenir sans processus de combustion. Une condition préalable à cela est un réservoir d’eau suffisamment grand avec de bonnes propriétés d’écoulement souterrain. A Maglingen une profondeur d’environ 1 300 mètres est recherchée et de l’eau chaude avec une température de 30 à 50 ° C. L’eau chaude est pompée à la surface de la terre à travers un premier puits. Un échangeur de chaleur récupère la chaleur de l’eau et la transfère au réseau de chauffage urbain. L’eau ainsi refroidie est renvoyée dans le sous-sol par un second puits. Des tremblements de terre ne sont pas attendus avec un tel système, car aucune pression n’est générée au plus profond de la roche.

READ  Marcus Rashford de Man Utd répond à une vidéo huée: "Je suis humain, ça vous épuise, je n'ai pas le droit." | nouvelles du football

Exploration du sous-sol requise

Bien que les rapports géologiques suggèrent des eaux chaudes et profondes dans le sous-sol de Maglingen, l’existence de ce réservoir de chaleur ne peut être confirmée que par des enquêtes détaillées et des forages d’essai. S’il y a peu ou pas d’eau chaude, un système de chauffage central aux copeaux de bois est utilisé comme alternative.

L’activité de construction est actuellement en augmentation à Maglingen

En plus du renouvellement de l’alimentation électrique, BBL réalise actuellement plusieurs nouveaux projets de construction et de rénovation pour BASPO : l’université de Lärchenplatz et la salle de formation sont en construction depuis 2020. Au cours de l’année en cours, un terrain en gazon synthétique au le stade « End der Welt » sera remplacé. Ces projets entraînent divers chantiers et restrictions de circulation. De plus, la construction du nouveau bâtiment d’hébergement et de formation commencera en 2022. La plupart des travaux de construction devraient être achevés en 2024.

Événements d’information à Maglingen et Bienne

Le BBL et BASPO invitent la population de Leubringen / Maglingen à un événement d’information le 30 septembre 2021. Le BBL organise également un événement d’information sur le thème de la géothermie à Bienne le 21 octobre 2021. Celui-ci aura lieu à 18h. dans la salle Volkshaus à Bienne.

La source: Conseil fédéral suisse