Le président français Macron se rend à Nevers, dans la Nièvre, lors d’un voyage consacré à la réouverture des sites culturels et à la généralisation du Pass Culturel à l’ensemble du territoire français, à Nevers, France, le 21 mai 2021. Thibault Camus / Pool via REUTERS

PARIS, 12 juillet (Reuters) – Le gouvernement français rendra obligatoire la vaccination contre le COVID-19 pour les personnels de santé, a annoncé lundi BFM TV avant une allocution télévisée à la nation du président Emmanuel Macron.

La France a un mouvement anti-vaccination bien établi, mais les autorités se sont jusqu’à présent engagées à convaincre suffisamment de personnes, y compris le personnel médical, de se vacciner volontairement et de ralentir la propagation du virus.

Cependant, un ralentissement des taux de vaccination et une forte augmentation des nouvelles infections en raison de la variante Delta désormais dominante ont contraint le gouvernement à repenser les travailleurs de la santé. La vaccination restera volontaire pour le grand public.

BFM TV a également rapporté que Macron dirait qu’un laissez-passer de santé requis sera désormais requis pour assister à des événements à grande échelle ou pour aller en boîte pour d’autres événements ou lieux, ce qui incite davantage les gens à recevoir le vaccin. Il n’a pas dit à quoi cela s’appliquerait.

Le pass sanitaire apporte la preuve qu’une personne a été vaccinée contre le coronavirus ou a un test PCR négatif récent.

Il n’y a pas eu de confirmation officielle immédiate avant le discours de Macron. Macron doit s’exprimer à 20h00 heure locale (18h00 GMT).

La France est passée d’une moyenne de plus de 400 000 premières injections par jour fin mai à environ 165 000 par jour aujourd’hui.

READ  les femmes ont de meilleures réponses immunitaires, selon une étude

La vaccination obligatoire, même limitée aux seuls personnels de santé et autres professionnels qui entrent en contact avec des personnes vulnérables au COVID-19, n’est pas répandue en Europe, et Macron l’avait précédemment exclue pour la France.

L’Italie, qui a été particulièrement touchée par la pandémie et a rendu les vaccinations obligatoires pour les personnels de santé fin mars, était jusqu’ici l’exception. Certains en Italie combattent la mesure devant les tribunaux, mais la plupart s’y sont conformés. La Grèce a fait une annonce similaire lundi.

Alors que les inquiétudes concernant la variante Delta montent à travers le continent, d’autres pays ont décidé de réintroduire des restrictions.

Le gouvernement néerlandais a réimposé vendredi des restrictions sur les boîtes de nuit, les festivals de musique et les restaurants, tandis que les îles Canaries espagnoles ont demandé au gouvernement de rétablir les couvre-feux.

Après être passé de plus de 42 000 par jour mi-avril à moins de 2 000 par jour fin juin, le nombre moyen de nouvelles contaminations par jour en France est reparti à la hausse depuis fin juin pour s’établir désormais à près de 4 000 par jour. . . .

Si aucune mesure n’est prise et que la même tendance se poursuit, la France pourrait voir jusqu’à 20 000 nouveaux cas par jour d’ici fin juillet, selon les épidémiologistes.

Rapport de GV De Clercq et Ingrid Melander ; Reportages supplémentaires de Michel Rose, Crispian Balmer, Emilio Parodi, John Miller; Écrit par Ingrid Melander; Edité par Richard Lough

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.