PARIS (Reuters) – La France débloquera quelque 4 milliards de droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international (FMI), d’une valeur de quelque 5 milliards d’euros (5,26 milliards de dollars), aux pays les plus vulnérables du monde dans le cadre d’un programme du G20 et s’attend à publier davantage l’année prochaine, a annoncé vendredi le ministère des Finances.

Il a indiqué que la France avait accepté d’accorder des prêts à deux fonds du FMI, le Trust pour la réduction de la pauvreté et la croissance et le Trust pour la durabilité et la résilience, avec 1,2 milliard de DTS pour le premier et 3 milliards de DTS pour le second.

Elle accordera également des subventions de 40 millions d’euros et 63 millions d’euros respectivement aux fonds.

Les DTS correspondent à environ 20 % des DTS que la France avait reçus en août 2021.

Le ministère a déclaré que la France mobiliserait jusqu’à 30% des DTS qu’elle avait reçus, les décisions sur la question devant être prises lors d’un sommet à Paris en juin 2023.

Les contributions font partie d’une initiative du G20, dirigée par la France et les États-Unis, visant à réaffecter 100 milliards de dollars de DTS aux pays les plus vulnérables du monde.

Lors d’un sommet de juillet 2021 à Venise, les ministres des Finances du G20 ont exhorté le FMI à trouver des moyens pour que les pays détournent les ressources du FMI dont ils n’ont pas besoin vers les pays qui en ont besoin. En août 2021, le FMI a alloué 650 milliards de dollars en DTS, qui sont une forme de réserves de change, à ses 190 pays membres.

READ  L'ancien chef de la FIFA Blatter fait l'objet d'une audience finale dans le cadre d'une enquête sur les paiements

(1 $ = 0,9514 euro)

(Reportage par GV De Clercq; édité par Barbara Lewis)