ISLAMABAD: Le gouvernement français accorde un prêt à des conditions avantageuses de 12,3 milliards de roupies (65 millions d’euros) pour le projet de transport rapide par bus de la ligne rouge (BRT) à Karachi.

Pour faciliter le crédit, l’ambassadeur de France au Pakistan, Marc Barety, et le directeur pays de l’Agence française de développement (AFD) ont signé l’accord de financement de prêt avec le secrétaire de la direction des affaires économiques, Noor Ahmed, à Islamabad pour cofinancer avec la Banque asiatique de développement, Asie. Banque d’investissement dans les infrastructures et Fonds vert pour le climat.

La ligne rouge est proposée pour se connecter à la ligne verte, actuellement en construction, à la station Numaish pour un fonctionnement transparent et connecté. Les services de la ligne rouge continueront le long du couloir commun partagé de la station Numaish à la tour Merewether.

Le projet est censé se connecter au service Green Line

Le prêt à conditions avantageuses de Rs 12,3 milliards pour le projet montre que l’effort financier substantiel consenti par les agences de développement vise à un plus grand impact sur les moyens de subsistance des populations. Ce sera l’une des premières opérations collaboratives de l’AIIB et du GCF au Pakistan sur le développement urbain, selon un communiqué de l’ambassade de France.

Le projet comprend la construction d’un corridor BRT de 26,6 km à Karachi qui englobe à la fois le corridor de la Ligne rouge (24,2 km) et le segment de corridor commun (2,4 km), ainsi que des voies d’approvisionnement et des services directs aux communautés voisines.

READ  SpaceX lancera ce soir un satellite GPS avancé pour l'US Space Force. Voici comment regarder.

Au-delà de l’infrastructure du corridor de 26,6 km, le projet est innovant à bien des égards, et dans l’atténuation du changement climatique, la technologie des bus hybrides au biométhane est choisie, portée par une usine dédiée à la méthanisation des déchets. Cette technologie combinée à l’offre massive de transports réduira encore les émissions de CO2 du système de transport public.

L’approche holistique de la rue pour ce projet de développement urbain consiste à inclure l’organisation et les installations de tous les espaces publics le long du corridor du BRT, tandis que ses dimensions de genre et d’inclusion sociale passent par l’adoption de bonnes pratiques en matière d’accessibilité et d’intégration du genre.

En outre, le projet comprend un volet d’appui à la transition du secteur des bus existant avec l’intégration des opérateurs informels au nouveau système, condition préalable à sa mise en service correcte et complète.

L’infrastructure liée au projet comprend 24 stations BRT et des voies dédiées dans la médiane, des voies mixtes améliorées, des pistes cyclables, un parking, des trottoirs, des espaces verts, un éclairage public et un drainage adéquat pour protéger le climat du corridor et d’autres infrastructures liées au BRT , comprenant deux entrepôts, une installation de préparation, des bureaux pour Sindh TMTA et TransKarachi, un centre de contrôle et des installations de stationnement et de promenade.

Publié à Dawn, le 18 mars 2021