Précédée par ses voisins, comme les Pays-Bas ou l’Italie, l’annonce était attendue en France: les vols, navires et trains de l’autre côté du canal ne pourront plus rejoindre le sol français dimanche soir à partir de minuit, a annoncé le secrétaire. de l’État des transports, Jean-Baptiste Djebbari, lors d’un entretien au LCI, dimanche 20 décembre.

La décision a été prise lors du Conseil de défense sanitaire, qui s’est tenu improvisé à 5 heures de l’après-midi. “Le président de la République […] a décidé que la France, comme d’autres pays européens, prend des mesures de sauvegarde en suspendant le trafic du Royaume-Uni vers la France à partir de minuit ce soir, non seulement pour le transport de passagers mais aussi pour le transport de marchandises pendant au moins 48 heures ‘a détaillé M. Djebbari.

«Par conséquent, seul le transport de marchandises non accompagné sera autorisé. Les personnes ou les flux de transport vers le Royaume-Uni ne sont pas affectés »Dit Matignon.

Le Conseil de la Défense s’est imposé ces derniers mois comme le lieu où Emmanuel Macron pilote la crise du Covid-19 avec une quinzaine de responsables clés, dont le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran. Un conseil des ministres est également prévu, le dernier de l’année, pour lundi.

Lisez aussi: Le Conseil de la défense, où la gestion de crise est décidée, est valorisé par Emmanuel Macron et condamné par l’opposition

Une situation britannique a suivi “de très près”

Ce conseil de défense exceptionnel, à quelques jours des fêtes de fin d’année, intervient alors que l’Europe se mobilise en réaction à la situation sanitaire au Royaume-Uni, et alors que la période de transition menant à l’application définitive du Le Brexit prendra fin dans dix jours.

Des pays comme l’Italie, la Hollande et la Belgique J’avais déjà pris l’initiative Dimanche, mise en attente des vols et des trains britanniques. L’Allemagne, pour sa part, a décidé de restreindre “Possibilités de connexion” avec le Royaume-Uni et l’Afrique du Sud, où une nouvelle variante de Covid-19 est également apparue, a annoncé ce dimanche un porte-parole du gouvernement.

Plus tôt dans la journée, Emmanuel Macron a participé à une réunion sur le sujet avec la chancelière allemande Angela Merkel, ainsi qu’avec la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, et le président du Conseil européen, Charles Michel. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a demandé à ses membres européens de “Renforcez vos contrôles” en raison de la nouvelle variante du coronavirus.

Lire aussi Covid-19: ce que nous savons de la nouvelle souche la plus contagieuse de coronavirus

En France, les inquiétudes restent vives à l’approche des fêtes de fin d’année. Santé publique France a indiqué samedi soir que 2 718 personnes avaient été traitées en unité de soins intensifs, contre 2 764 la veille. Mais le nombre de personnes dont le test est positif reste élevé, avec 17 565 nouveaux cas en vingt-quatre heures, contre 15 674 la veille. La situation est “Toujours sous contrôle”, plus “Nous n’avons aucun intérêt à nous battre pendant la prochaine période.”a prévenu dimanche le directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les scientifiques intrigués par les nouvelles mutations du SRAS-CoV-2

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le monde avec l’AFP

READ  Anthony Joshua frappe Pulev au neuvième tour et attend Tyson Fury sur le ring