PARIS – Le président français Emmanuel Macron rejoint l’administration Biden pour dire qu’il soutient le partage de la précieuse technologie derrière les vaccins COVID-19. Mais Macro insiste également sur le fait que la priorité immédiate pour les pays les plus riches devrait d’abord être de donner plus de doses aux pays les plus pauvres.

Lors d’une visite dans un centre de vaccination jeudi, le dirigeant français a déclaré qu’il soutenait “pleinement” l’ouverture de protections de propriété intellectuelle pour les vaccins COVID-19. Macron a déclaré qu ‘”de toute évidence, nous devons faire de ce vaccin un bien public mondial”.

Mais il a également fait valoir que même en cas de renonciation aux brevets, les sociétés pharmaceutiques dans des pays comme l’Afrique ne sont actuellement pas équipées pour fabriquer des vaccins contre le COVID-19 et que le don de doses devrait plutôt être priorisé.

Macron a affirmé que l’Union européenne ouvrait la voie en matière de dons de vaccins et a appelé les États-Unis et la Grande-Bretagne à partager davantage.

Il a déclaré que “l’Europe est le continent le plus généreux envers le reste du monde”, ayant exporté 45 millions de doses, et a exprimé l’espoir que “les Britanniques, les Américains et d’autres suivront”.

Il a ajouté que, “à court terme, c’est ce qui nous permettra de vacciner”.

READ  La Turquie fait les derniers préparatifs pour l'Euro 2020