Paris [France]22 février (ANI / Xinhua): La France a signalé 22046 cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures, en légère baisse par rapport à 22371 la veille, selon des données publiées dimanche par l’Agence de santé publique du pays.
A ce jour, la France a enregistré 3 605 181 infections, soit le sixième plus grand nombre au monde.
Le nombre de Français décédés du virus a augmenté de 160 à 84 306, contre une augmentation en un jour par rapport aux 183 signalés samedi.
Dans la ville méditerranéenne de Nice, le virus a circulé plus rapidement en raison de la propagation de la variante qui a été identifiée pour la première fois en Grande-Bretagne. Le taux d’incidence de la ville est de 740 cas par semaine pour 100 000 habitants, le plus élevé du pays.
“Nous avons besoin de mesures fortes qui vont au-delà du couvre-feu de 18 heures à travers le pays, qu’il s’agisse d’un couvre-feu plus serré ou d’un verrouillage partiel et horaire. Un arrêt du week-end aurait du sens”, a déclaré le maire Christian Estrosi à France Info Radio tôt dimanche.
Au 19 février, la France avait proposé la première dose du vaccin contre le coronavirus à 2 535 436 personnes, tandis que 1 132 918 avaient effectué les deux injections.
Alors que le monde lutte pour contenir la pandémie, certains pays se font vacciner avec des vaccins contre les coronavirus déjà autorisés.
Dans le même temps, 251 vaccins candidats sont toujours en cours de développement dans le monde, dont 70 en essais cliniques, dans des pays comme l’Allemagne, la Chine, la Russie, la Grande-Bretagne et les États-Unis, selon des informations publiées par l’Organisation mondiale de la santé le 19 février (ANI / Xinhua)

READ  British Airways et Marriott font face à de lourdes amendes pour données personnelles non sécurisées

Avertissement: Les opinions exprimées dans l’article précédent sont celles des auteurs et ne représentent ni ne reflètent nécessairement les opinions de cet éditeur. Sauf indication contraire, l’auteur écrit à titre personnel. Ils ne visent pas ou ne devraient pas être considérés comme représentant les idées, attitudes ou politiques officielles d’une agence ou d’une institution.