Le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, a déclaré lundi que la France prévoyait de renforcer la coopération militaire avec le Liban.

L’annonce est intervenue après que le ministre a rencontré le ministre libanais de la Défense par intérim, Maurice Sleem.

Lecornu a déclaré avoir reçu l’ordre du président français Emmanuel Macron « de présenter un programme de coopération militaire entre les deux pays pour optimiser les capacités des Forces armées libanaises », selon l’Agence nationale de presse libanaise.

Le Liban est embourbé dans une crise économique décrite par la Banque mondiale comme l’une des pires de l’histoire moderne, et la crise a prélevé un lourd tribut sur les forces armées du pays.

Le ministre français était au Liban pour passer Réveillon du Nouvel An avec les casques bleus français stationné dans le sud du pays.

Sa visite a eu lieu environ deux semaines après un irlandais soldat de la paix déployé avec la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (unifil) a été tué lorsque son convoi a été attaqué dans le village méridional d’Aqibya.

La Finul est déployée dans le sud du Liban depuis 1978 pour maintenir la paix après le retrait des forces israéliennes.

« Ma visite au contingent français réaffirme notre capacité à mener d’importantes opérations de maintien de la paix dans le cadre de l’ONU », a déclaré Lecornu dans un tweet samedi.

Il a également réaffirmé « le soutien continu de son pays au Liban » tout en « soulignant l’importance d’élire un président pour la république ».

READ  Tesla résiste au rappel d'écran tactile, l'agence américaine prend des mesures

Le Liban est confronté à un vide de pouvoir sans précédent, le parlement n’ayant pas été en mesure de s’entendre sur un nouveau chef d’État depuis septembre.

Mis à jour : 2 janvier 2023, 19 h 25