La France est prête à renforcer sa coopération avec le Bangladesh pour des avantages économiques et sociaux mutuels et à surmonter les défis à venir, a déclaré mercredi un diplomate français à Dacca.

« Maintenant, nous devons continuer à travailler ensemble pour combiner nos forces afin de consolider les avantages économiques et sociaux mutuels et faire face aux nombreux défis à venir », a déclaré le chargé d’affaires de l’ambassade de France à Dhaka, Guillaume Audren de Kerdrel. , dans un message à l’occasion de la fête nationale française qui tombe le 14 juillet.

Il a assuré que l’ambassade de France continuera à jouer un rôle actif dans le renforcement des relations amicales entre les deux pays.

Alors que le Bangladesh reste confronté aux défis du changement climatique, la France salue le rôle moteur joué par le Bangladesh dans le Forum sur la vulnérabilité climatique.

« La France reste à la disposition du Bangladesh dans ce domaine, ainsi que dans le domaine des infrastructures, notamment des transports, de l’accès à l’eau potable, de l’énergie et des télécommunications », a déclaré Kerdrel.

Il a déclaré que cette année était importante et spéciale, car la France et le Bangladesh ont célébré le 14 février le 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Le diplomate a qualifié l’année 2022 de jalon à bien des égards pour la coopération franco-bangladaise, alors que les deux pays célèbrent également 30 ans de coopération archéologique et d’exploration du grand site de Mahasthangarh, au nord de Bogra.

« Cette coopération archéologique est la plus ancienne coopération entre nos deux pays. Avec les fouilles menées conjointement par des archéologues français et bangladais, cet effort est un symbole parfait de la coopération de nos deux pays partageant connaissances et ressources pour travailler ensemble vers un objectif commun. . » commun. », a-t-il mentionné.

READ  Fortune de Stéphane Bancel | valeur nette des célébrités

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, le diplomate français a déclaré que son pays faisait preuve de solidarité vaccinale, notamment dans le cadre de la facilité Covax soutenue par le programme de vaccination de l’Agence française de développement.

L’Agence française de développement, qui a ouvert son bureau à Dacca en 2012, est devenue un acteur clé de la coopération au développement au Bangladesh avec des projets dans de nombreux domaines tels que l’énergie, l’eau, les transports, la santé et la finance.

Le 12 mai, un accord de pays hôte a été signé entre le gouvernement français et le gouvernement du Bangladesh pour sceller légalement l’établissement de l’AFD en tant que partenaire au développement du Bangladesh.

A cette occasion, l’AFD a renouvelé son engagement à soutenir la croissance verte et inclusive au Bangladesh.

Depuis le début de notre histoire commune, la France est un partenaire engagé dans sa relation avec le Bangladesh.

« Notre pays a entendu la voix du Père de la Nation Bangabandhu Cheikh Mujibur Rahman : en 1971, André Malraux a transmis son appel à soutenir les combattants de la liberté et de l’indépendance », a déclaré le diplomate français.

Deux ans plus tard, il a été reçu avec de grands honneurs à Dhaka par le président de l’époque, Sheikh Mujibur Rahman.

Une publication récente en France, « Malraux et le Bangladesh », retrace en détail ce moment fondateur et le symbole de cette amitié et ce livre est actuellement en cours de traduction en bengali.

La visite officielle du Premier ministre en France du 9 au 13 novembre 2021 a reflété le lien fort et l’amitié entre les deux pays, a déclaré le CDA à l’ambassade de France.

READ  RED by SFR surprend avec 80 Go à un prix cassé

La France et le Bangladesh ont une nouvelle fois réaffirmé leur volonté de renforcer les partenariats dans le domaine de l’économie bleue, de la défense et de la science en particulier.

La France célèbre sa fête nationale en commémoration de la prise de la Bastille à Paris le 14 juillet 1789.

Elle reste un symbole puissant de la lutte révolutionnaire française pour l’émancipation de la monarchie alors absolue, suivie quelques semaines plus tard par la proclamation historique de la « Déclaration des droits de l’homme et du citoyen », ouvrant la longue et ardue route de l’établissement. de la démocratie et de l’État de droit.