Par Tangi Salaün

PARIS (Reuters) – La France, l’Allemagne et l’Espagne ont déclaré lundi qu’ils étaient parvenus à un accord sur les prochaines étapes du développement d’un nouvel avion de combat, le plus grand projet de défense d’Europe, d’un coût estimé à plus de 100 milliards de dollars. ).

La France, en particulier, a qualifié le projet de chasseur à réaction, qui comprend un avion habité et sans pilote de nouvelle génération, crucial pour l’Europe de renforcer son autonomie de défense et de faire face à la concurrence de la Chine, de la Russie et des États-Unis.

La prochaine phase de développement du Future Combat Air System (FCAS) devrait coûter 3,5 milliards d’euros (4,25 milliards de dollars), qui seront partagés à parts égales entre les trois pays.

« La France, l’Allemagne et l’Espagne construisent l’un des outils les plus importants pour leur souveraineté et celle de l’Europe au XXIe siècle », a tweeté la ministre française des Armées, Florence Parly.

Dassault Aviation, Airbus et Indra de France, ces deux derniers représentant respectivement l’Allemagne et l’Espagne, sont impliqués dans le plan de remplacement du Rafale français et des Eurofighters allemands et espagnols à partir de 2040.

La somme couvrira l’achèvement de la conception des chasseurs et des drones d’ici 2024 et la construction des manifestants pour les deux, a déclaré la source du ministère français de la Défense.

(1 USD = 0,8232 euros)

(Reportage de Tangi Salaun à Paris et Sabine Siebold à Berlin; écrit par Sabine Siebold; édité par Richard Lough et Emelia Sithole-Matarise)

READ  "Honte", le Barça pique sa crise