La France fournira à la Pologne deux satellites d’observation et une station de réception dans le cadre d’un accord conclu mardi à Varsovie qui, selon la Pologne, aidera ses forces armées à reconnaître les menaces à temps.

Le ministre polonais de la Défense Mariusz Blaszczak, après avoir rencontré son homologue français Sébastien Lecornu, a annoncé avoir approuvé un accord entre Airbus et l’Agence polonaise de l’armement pour équiper l’armée polonaise de deux satellites de reconnaissance.

Blaszczak a déclaré que l’accord représentait une bonne occasion de renforcer nos capacités de détection précoce des menaces.

L’Agence polonaise de l’armement a estimé la valeur totale de l’accord à 575 millions d’euros (612 millions de dollars) et a déclaré que le lancement des satellites dans l’espace serait achevé d’ici 2027.

Le ministère polonais de la Défense a déclaré que grâce aux satellites, son armée pourra obtenir des données de reconnaissance avec une précision de 30 centimètres (presque un pied).

Blaszczak l’a qualifié de système d’alerte précoce contre les menaces militaires et civiles, telles que les catastrophes naturelles.

(Seuls le titre et l’image de ce rapport peuvent avoir été modifiés par le personnel de Business Standard ; tous les autres contenus sont générés automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)


READ  La France et l'Allemagne ont vendu des armes à la Russie après le conflit en Crimée (rapport)