Une nouvelle loi en France Cela obligera les constructeurs automobiles à placer des messages dans leurs publicités qui encouragent les gens à envisager des modes de transport plus écologiques.

Al igual que las exenciones de responsabilidad « Disfrute de manera responsable » en los anuncios de bebidas alcohólicas o las advertencias sanitarias en los paquetes de cigarrillos, los comerciales de automóviles deberán mostrar mensajes que alienten a caminar, andar en bicicleta, compartir el automóvil o el transport public.

Ces messages incluent « Pour les trajets courts, choisissez de marcher ou de faire du vélo », « Envisagez le covoiturage » et « Utilisez les transports en commun tous les jours ».

« La décarbonation des transports ne consiste pas seulement à passer aux véhicules électriques. Les transports en commun ou les vélos sont également utilisés, lorsque cela est possible. » Barbara Pompili a tweeté, ministre de la Transition écologique de la France.

Le nouveau règlement a été approuvé mardi et entrera en vigueur le 1er mars. Ils s’appliqueront aux publicités à la télévision, dans les cinémas, sur les panneaux d’affichage, dans la presse écrite, en ligne et à la radio.

Les messages doivent être écrits dans un espace « facilement identifiable et distinct » sur l’écran, suivi du hashtag #SeDéplacerMoinsPolluer, qui se traduit par « Bouger sans contamination ». Dans le cas d’annonces radio, les messages doivent être délivrés immédiatement après l’annonce.

Le non-respect de cette obligation entraînera une amende pouvant aller jusqu’à 50 000 €, équivalant à 72 140 $.

Récemment, le gouvernement français a réprimé les émissions des voitures. Les voitures particulières représentent 15 % des émissions de gaz à effet de serre de la France et 50 % des émissions du pays liées aux transports.

READ  Les animaux non humains peuvent-ils conduire d'autres animaux à l'extinction ?

L’année dernière, la France a adopté une taxe sur le poids des voitures destinée aux SUV énergivores. Les voitures pesant plus de 1 800 kilogrammes ou 4 000 livres seraient taxées à un taux de 10 euros par kilogramme.

La France a également adopté balayer les nouvelles réglementations climatiques l’été dernier, qui interdirait certaines voitures dans les centres urbains denses, obligerait les constructeurs automobiles à divulguer l’impact climatique de leurs produits dans leurs publicités, et enfin supprimerait progressivement la vente de véhicules diesel et essence d’ici 2040.