La France a officiellement rejoint le consortium international qui construira le Matrice du kilomètre carré Observatoire (SKAO), proposé pour être le plus grand radiotélescope au monde. L’annonce a été faite par le président français Emmanuel Macron vendredi, lors de sa visite d’État officielle en Afrique du Sud, l’un des pays co-parrains du SKA avec l’Australie.

Ainsi, la France est devenue le premier pays non-fondateur à rejoindre le consortium SKA. Les pays membres fondateurs sont l’Australie, l’Afrique du Sud, le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal et la Chine.

« Nos collègues français ont une vaste expérience en radioastronomie, en traitement et en technologie. Ils se sont engagés de manière positive dans les aspects clés de la conception et de la science pertinents pour SKAO », a déclaré vendredi le professeur Phillip Diamond, PDG du siège mondial de SKAO, dans une déclaration officielle.

Basée au Royaume-Uni, SKAO est une série d’antennes à construire en Australie et en Afrique du Sud dans le but scientifique d’étudier l’évolution des galaxies, la physique fondamentale dans des environnements extrêmes et les origines de la vie.

La France a participé à 11 projets de conception technique du télescope SKA et a contribué au développement de paraboles, d’antennes basse fréquence, de récepteurs et de traitement du signal. Ces travaux ont été principalement menés dans le cadre du consortium Maison SKA-France, qui regroupe des organismes de recherche et des universités pilotés par le Centre National de la Recherche Scientifique ou CNRS.

L’Inde, par l’intermédiaire du Département de l’énergie atomique, est également l’un des membres participants du SKA, mais n’est pas encore membre du SKAO. La proposition à cet égard est actuellement en cours d’examen, après quoi l’Inde annoncera sa part de la subvention de financement pour SKA et rejoindra officiellement le consortium. Une décision est attendue d’ici la fin de 2021, ont indiqué les scientifiques.

READ  Gâterie d'Halloween pour le monde entier car le rare Blue Moon TOMORROW sera à travers tous les temps

Certains des autres pays participants sont le Canada, l’Allemagne, le Japon, la Corée du Sud, l’Espagne, la Suède et la Suisse.

Pour le projet, il y aura 197 plats, chacun de 15 mètres de diamètre, situés dans la région du Karoo en Afrique du Sud. Le télescope en Australie aura 131 072 antennes et sera installé sur le campus de l’Observatoire de radioastronomie de Murchison, exploité par l’Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth.