PARIS (Reuters) – La France a condamné mardi le projet israélien de faire progresser la construction de 800 autres maisons de colons juifs en Cisjordanie occupée dans le but de cimenter les projets peu avant le départ du président américain Donald Trump. la charge.

Dans un communiqué, le ministère français des Affaires étrangères a exhorté les autorités israéliennes à abandonner le plan. Faisant référence à Israël et aux Palestiniens, qui recherchent un État dans le territoire occupé par Israël, il a déclaré: << (Nous) appelons les parties à éviter toute mesure unilatérale qui pourrait compromettre la solution à deux États fondée sur le droit international et la paramètres convenus ".

Le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré lundi que quelque 800 maisons seraient construites dans les colonies de Beit El et Givat Zeev, au nord de Jérusalem, et à Tal Menashe, Rehelim, Shavei Shomron, Barkan et Karnei Shomron dans le nord de la Cisjordanie. Il n’a pas donné de date de début de construction.

Les Palestiniens ont condamné cette construction comme illégale. Cette décision semblait devoir laisser le plan directeur d’Israël à l’encre indélébile avant que Joe Biden, qui a critiqué sa politique de colonisation, ne devienne président des États-Unis le 20 janvier.

L’administration Trump a effectivement défendu le droit d’Israël de construire des colonies en Cisjordanie en abandonnant la position américaine de longue date selon laquelle ils violent le droit international. Trump a également ravi les dirigeants israéliens et mis en colère les Palestiniens en reconnaissant la contestation de Jérusalem comme capitale d’Israël et en y déplaçant l’ambassade américaine.

READ  Anthony Davis donne son avis sur Harden / Irving / Durant Big 3

La plupart des pays considèrent que les colonies israéliennes violent le droit international. Israël conteste cela, citant des liens historiques, politiques et bibliques avec la Cisjordanie, où plus de 440 000 colons israéliens vivent maintenant parmi 3 millions de Palestiniens qui ont une autonomie limitée sous l’occupation israélienne.

(Reportage de Jean-Stephane Brosse; écrit par Dominique Vidalon; édité par Mark Heinrich)