La France a commencé dimanche à tester les passagers arrivant de Chine pour suivre d’éventuelles variantes de Covid, a déclaré le ministre de la Santé François Braun.

« Ce contrôle à l’arrivée n’est pas un contrôle pour empêcher les citoyens d’entrer sur notre territoire, mais un contrôle plus scientifique qui nous permettra de vérifier très précisément différentes variantes », a déclaré Braun à l’aéroport Charles de Gaulle au nord de Paris.

« Ce sont essentiellement des variantes d’Omicron actuellement en Chine », a déclaré Braun, ajoutant qu’il y aura « une discussion au niveau européen plus tard dans la semaine pour harmoniser ce » modèle de test.

À partir de dimanche, les visiteurs en Chine doivent porter un masque et se préparer à subir un test à leur arrivée, qui sera effectué de manière aléatoire.

Puis, à partir de jeudi, les voyageurs devront également présenter un test PCR ou antigénique négatif effectué moins de 48 heures avant leur vol.

La France se joint à d’autres États, dont le Royaume-Uni, l’Italie et les États-Unis, pour tester les arrivées en provenance de Chine, quatre semaines après que Pékin a abandonné sa politique de confinement « zéro-Covid » de confinement et de tests de masse.

Mais, trois ans après la première apparition du coronavirus dans la ville de Wuhan, le pays connaît un pic de cas de covid.

La vague d’infections submerge les hôpitaux et les crématoriums, en particulier avec des patients âgés et malades, dont beaucoup n’ont pas été complètement vaccinés.

Il y a également eu des questions sur l’exactitude de la déclaration des données sur les cas chinois.

READ  Classement honteux de la France

Le délégué du ministre français des Transports, Clément Beaune, a déclaré qu’il y avait actuellement six vols vers la France par semaine depuis la Chine continentale et quatre depuis Hong Kong.

La plupart des passagers de la Chine vers la France ne transitent que par Charles de Gaulle.

Sur les 300 passagers qui ont débarqué dimanche d’un vol vers la capitale française, une soixantaine sont entrés dans le pays, qui ont tous subi un test PCR.

Les responsables français de l’aéroport ont également pris leurs coordonnées en cas de test positif, ce qui nécessiterait sept jours d’isolement.

meh/lbx/pta/cw/rox