PARIS (AP) – Le ministre français des Affaires étrangères a accru la pression sur les dirigeants libanais pour qu’ils forment un gouvernement, les exhortant lors d’appels téléphoniques personnels à arrêter immédiatement ce qu’il a appelé “l’obstruction délibérée” qui conduit le pays à l’effondrement.

Jean-Yves Le Drian llamó al presidente libanés Michel Aoun, al primer ministro interino Saad Hariri y al presidente del parlamento Nabih Berri y lamentó los siete meses de estancamiento político que están agravando la crisis económica del Líbano, según un comunicado de la oficina del canciller lundi.

“L’obstruction délibérée de toute perspective de sortie de crise … par des demandes qui sont déraisonnables et dépassées doit être stoppée immédiatement”, indique le communiqué. “Le moment est venu de renforcer la pression” pour mettre fin au blocus, a-t-il ajouté.

Les discussions entre Aoun et Hariri au sujet de la formation d’un nouveau cabinet ont échoué la semaine dernière.

Le Drian appelle également ses homologues européens à se joindre à la dynamique d’action.

L’année dernière, le président français Emmanuel Macron a proposé une feuille de route pour sortir de l’impasse politique dans l’ancien protectorat français. Macron a fait pression sur les politiciens libanais pour qu’ils forment un cabinet composé de spécialistes non partisans qui peuvent travailler sur des réformes urgentes pour sortir le Liban d’une crise financière exacerbée par l’explosion du 4 août qui a dévasté Beyrouth.

Ces efforts n’ont mené nulle part alors que les politiciens libanais continuent de se disputer sur la forme et la taille d’un nouveau cabinet alors que le pays est embourbé dans la pire crise économique de son histoire moderne, une situation exacerbée par les restrictions pandémiques.

READ  les deux partis libéraux veulent former un gouvernement