La France, hôte des Jeux olympiques d’été de 2024, a été invitée à harmoniser ses règles antidopage avec le nouveau Code mondial antidopage avant avril, sinon elle devra faire face à des procédures de non-conformité potentielles.

jensidethegames comprend que le mois dernier, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a envoyé un rapport de mesures correctives standard.

Normalement, les pays dans lesquels un non-respect du Code a été identifié ou allégué ont trois mois pour régulariser leur situation.

à l’intérieur des jeux comprenez que, dans ce cas, la date limite est le 12 avril.

Cela fait suite à des informations dans les médias français selon lesquelles le Sénat retarde l’approbation du projet de loi qui apporterait les changements nécessaires.

Selon Agence média française, les principaux changements concerneraient la suppression d’un lien juridique entre le laboratoire antidopage français et l’Agence nationale antidopage (AFLD), ainsi que le renforcement de l’indépendance de l’AFLD vis-à-vis du ministère des Sports et des fédérations nationales sportives.

La France accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024 © Getty Images
La France accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024 © Getty Images

L’Assemblée nationale française, la chambre basse du Parlement, a adopté la mesure à l’unanimité en première lecture en décembre.

Selon AFP, Les sénateurs français considèrent que le texte actuel est “trop ​​vague”.

Le Code mondial antidopage 2021 a été approuvé en novembre 2019 et est entré en vigueur plus tôt cette année.

Les Jeux olympiques de 2024 devraient commencer le 26 juillet et se terminer le 11 août, et les Jeux paralympiques suivront du 28 août au 8 septembre.

Si la situation devra évidemment être résolue avec une certaine urgence, il semble difficile d’imaginer à ce stade que les législateurs français ne se contenteront pas d’une forme de parole satisfaisante avant avril.

READ  un responsable de Carrefour arrêté