Maintenant, il ne reste presque plus que le test ultime : le lancement lui-même. Les ingénieurs sont plus que prêts. « C’est amusant d’avoir un bébé dont vous avez littéralement rêvé, qui a aidé à grandir, et maintenant vous le dirigez vers la ligne d’arrivée », a déclaré Rhodes-Wickett. « C’est vraiment excitant de voir quelque chose pour lequel vous avez consacré tant de temps et d’efforts continuer et faire une différence dans le monde. »

En savoir plus sur la mission

SWOT est développé conjointement par la NASA et le CNES, avec des contributions de l’Agence spatiale canadienne et de l’Agence spatiale britannique. JPL, que Caltech gère pour la NASA à Pasadena, en Californie, dirige la composante américaine du projet. Pour la charge utile du système de vol, la NASA fournit l’instrument KaRIn, un récepteur scientifique GPS, un rétroréflecteur laser, un radiomètre à micro-ondes à deux faisceaux et les opérations des instruments de la NASA. Le CNES fournit le système Doppler Orbitography and Radioposition Integrated by Satellite (DORIS), l’altimètre bi-fréquence Poséidon (développé par Thales Alenia Space), le sous-système radiofréquence KaRIn (avec Thales Alenia Space et avec le soutien de l’Agence Spatiale du Royaume-Uni), la plate-forme et le segment de contrôle au sol. CSA fournit l’ensemble de transmetteur haute puissance KaRIn. La NASA fournit le lanceur et les services de lancement associés.

Pour plus d’informations, consultez :

https://swot.jpl.nasa.gov/

READ  C'garh : AIIMS Raipur organise un événement sur l'IA dans la santé