La Corée du Nord a tiré ce qui aurait été un missile balistique, ont déclaré les autorités voisines.

Les garde-côtes japonais et les chefs d’état-major interarmées sud-coréens ont signalé le lancement aux premières heures de dimanche.

Les garde-côtes ont déclaré que le missile était probablement tombé dans la mer.

Les bateaux dans la zone ont été invités à rester à l’écart des objets qui auraient pu tomber du ciel et ont également été invités à signaler toute observation aux autorités.

S’il est confirmé, ce serait le premier test du pays depuis janvier et sa huitième série de tests d’armes cette année.

Corée du NordLe dernier test de était le 30 janvier, quand a tiré un missile balistique à portée intermédiaire Hwasong-12 – le plus gros coup de feu tiré depuis 2017.

Le reste du mois avait été dominé par des lancements de missiles à courte portée.

La Corée du Nord n’a testé aucun missile lors des Jeux olympiques de Pékin en février, mais certains analystes ont prédit que le pays reprendrait les tests après les jeux, en utilisant peut-être des armes plus grosses.

La Chine, hôte des Jeux olympiques, est l’un des derniers alliés de la Corée du Nord.

Les pourparlers sur le désarmement nucléaire de la Corée du Nord sont au point mort depuis la deuxième rencontre de Donald Trump avec Kim Jong Un en 2019, lorsque le président américain de l’époque a rejeté une demande d’allégement majeur des sanctions.

Jusqu’à présent, Kim Jong Un a rejeté la pression de l’administration Biden pour le dialogue, exigeant que les politiques « hostiles » de Washington soient d’abord éliminées.

READ  CONSEILS Quordle quotidiens 106 - Besoin d'aide pour le puzzle Quordle d'aujourd'hui ? TRACKS pour le teaser du 10 mai | Jeux | Divertissement

Les lancements de missiles balistiques de la Corée du Nord sont interdits par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, qui ont imposé des sanctions au pays pour ses programmes de missiles et d’armes nucléaires.