TAMPA, Floride – Doreen Bogdan-Martin deviendra la première femme à diriger l’agence des télécommunications de l’ONU au cours de ses 157 ans d’histoire à partir de janvier, et la première Américaine à ce poste depuis les années 1960 après avoir relevé un défi de leadership russe.

En tant que prochaine Secrétaire générale de l’Union internationale des télécommunications (UIT), elle supervisera un mandat de communications mondiales qui s’étend de l’infrastructure terrestre à l’espace.

L’UIT facilite la coordination internationale des satellites sur les orbites qui leur sont assignées, contribue à l’élaboration de normes techniques et soutient les efforts visant à améliorer la connectivité dans les communautés mal desservies.

Bogdan-Martin a remporté une élection pour le poste le 29 septembre avec 139 des 172 voix exprimées par les 193 États membres de l’UIT.

Son challenger Rashid Ismailov, ancien vice-ministre russe des télécommunications, qui avait auparavant appelé pour plus de régulation d’internetreçu 25 voix.

Bogdan-Martin est actuellement directeur du Bureau de développement des télécommunications (BDT) de l’UIT, chargé de créer des politiques, des réglementations et de proposer des programmes de formation et des stratégies de financement dans les pays en développement.

Lorsque COVID-19 a frappé, il a dirigé une plateforme collaborative appelée REG4COVID pour que les régulateurs et les décideurs politiques partagent des initiatives pour garder les communautés connectées pendant la pandémie.

Bogdan-Martin, un radioamateur qualifié, a occupé des postes de direction dans la politique mondiale des télécommunications pendant plus de deux décennies.

Il a commencé sa carrière en 1989 en tant que spécialiste des télécommunications à l’Administration nationale des télécommunications et de l’information (NTIA) du Département américain du commerce, conseillant le président américain sur la politique des télécommunications.

READ  Comment regarder la fusée SpaceX historique lancer plus de satellites Starlink vendredi

Le ministère du Commerce lui a décerné une médaille pour son travail sur la politique des satellites au cours de ses quatre années avec la NTIA.

Elle a ensuite rejoint le BDT de l’UIT en 1993, initialement pour un détachement d’un an, mais est restée au sein de l’agence depuis, progressant progressivement pour devenir Directrice du BDT en 2019.

Son mandat de quatre ans en tant que Secrétaire général de l’UIT débute le 1er janvier en remplacement de Houlin Zhao, de Chine, qui a été élue à ce poste en 2014 et réélue en 2018.

L’UIT entrera « dans une nouvelle ère de partenariats mondiaux et régionaux » sous sa direction, a déclaré Bogdan-Martin, et l’agence « doit évoluer et parfois rompre avec les anciennes méthodes » pour rester pertinente.

Le président américain Joe Biden a déclaré que Bogdan-Martin « possède l’intégrité, l’expérience et la vision nécessaires pour transformer le paysage numérique » dans une déclaration du 20 septembre approuvant sa candidature.

Marié et père de quatre enfants, Bogdan-Martin parle couramment l’anglais, l’espagnol et le français.

Il est titulaire d’une maîtrise en politique de communication internationale de l’Université américaine de Washington, DC, et d’une certification de troisième cycle en stratégies de leadership de l’Institute for Management Development de Lausanne, en Suisse.

Tomas Lamanauskas de Lituanie, associé directeur de la société de conseil Envision Associates, a été élu Secrétaire général adjoint lors des élections de l’UIT à Bucarest, en Roumanie.