Genève Pierre angulaire / Martial Trezzini

L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a autorisé l’une des plus grandes banques commerciales d’État de Chine à ouvrir une filiale à Genève.

Ce contenu a été publié le 26 juil. 2021-11: 14

Keystone-SDA / ds

Bank of China a annoncé lundi avoir reçu le feu vert après avoir terminé le processus d’enregistrement en juin.

L’institution financière chinoise a déclaré vouloir “construire un pont pour le commerce et l’investissement entre la Chine et la Suisse et jouer un rôle de pont dans la promotion des échanges économiques, commerciaux et financiers”.

Re-désignée en tant que banque d’importance systémique mondiale en 2018, Bank of China emploie près de 300 000 personnes. Elle dispose d’un réseau de services en Chine continentale, ainsi que dans 57 pays et régions du monde.

A la fin du premier trimestre, la banque a réussi à augmenter son bénéfice net de 2,7% à 53,99 milliards de yuans (7,64 milliards de francs).

Dans son communiqué, la banque évoque l’histoire des relations sino-suisses.

“La Suisse est l’un des premiers pays occidentaux à avoir établi des relations diplomatiques avec la Chine et le premier pays européen à avoir signé un accord de libre-échange” avec Pékin.

La Suisse est le septième partenaire commercial de la Chine en Europe. La Chine est le troisième partenaire commercial de la Suisse, après l’Allemagne et les États-Unis.

En mars, Berne a dévoilé sa première stratégie de politique étrangère vis-à-vis de la puissance mondiale émergente. Le bilan de la Chine en matière de droits humains est un sujet de préoccupation à la fois pour le gouvernement suisse et les ONG.

READ  La Suisse votera pour devenir le premier pays européen à interdire les pesticides de synthèse