Samuel, le Catalan de Koh-Lanta, se souvient du troisième épisode de la saison marqué par l’hommage émouvant à Bertrand-Kamal, décédé la semaine dernière, et sa blessure qui laisse des doutes sur un possible abandon.

Tout d’abord, le temps fort de la semaine écoulée: la mort de Bertrand-Kamal. Comment avez-vous appris la nouvelle?

On savait qu’il était malade depuis quelques mois, et le grand public le savait aussi puisqu’il en avait parlé sur les réseaux. Et quand on s’intéresse à la médecine ou quand on a des proches qui sont ou ont été touchés par un cancer, on apprend aussitôt qu’il souffrait d’une des formes les plus violentes de la maladie. La production nous a appelés la nuit de sa mort, nous n’avons donc pas pu le découvrir par aucun autre moyen. Immédiatement, la compétition de Koh-Lanta s’est arrêtée, a pris une banquette arrière. Je pense que c’est bien que la famille, de très bonnes personnes et la production aient voulu continuer à diffuser l’émission. Quant à moi, j’avais moins de proximité avec lui qu’avec la tribu verte. Mais je me mets au service et aux soins des personnes les plus touchées, j’ai eu beaucoup d’Hadja et de Loïc au téléphone pendant 4 ou 5 jours. C’est peut-être mon travail qui veut ça, j’ai une relation différente avec la mort. Aujourd’hui, je préfère célébrer ce qui était avant de pleurer qui nous avons perdu. Le discours de Denis (Borgniart) à l’ouverture de l’émission vendredi a été le meilleur hommage que nous ayons pu lui rendre. C’est un garçon de scène. Il aurait aimé que le spectacle continue, pour que ça se passe, sans trop de confrontations entre nous, car c’est encore un jeu. Vendredi soir, devant ma télé, je l’ai juste regardé, toujours positif, toujours souriant. . Et je resterai dans ces images malgré le contexte dramatique.

READ  "Une histoire finie qui enivre les gens" pour David Hallyday

“Je ne suis pas allé à Koh-Lanta pour abandonner”

De retour au jeu, le troisième épisode de la saison a été marqué par sa blessure au tendon d’Achille. Par conséquent, il a raté deux tests et à la fin de l’épisode, il était toujours sous surveillance médicale …

À part quelques tendinites, je ne me suis jamais blessé de ma vie. Là, je me suis blessé en jouant sous l’eau (2moi épisode), j’ai ressenti un choc dans mon tendon. À ce moment-là, j’ai continué à faire de l’adrénaline, et tant que j’étais actif, ça allait. Mais la nuit, ce n’était pas possible. Comme j’avais un petit rôle de leadership, je ne voulais pas en parler à mon équipe. Il ne servait à rien d’alarmer tout le monde, car nous n’étions pas en forme. J’ai prié pour que cela se produise. Mais quand on ne mange pas, quand on n’a pas de sucre et qu’on est dans des conditions de survie, les choses ne s’améliorent guère. Avant les radeaux, j’ai décidé d’en parler, sachant que dans ces types de blessures, le diagnostic n’est généralement pas très bon. Avec l’hypothèse de devoir tout arrêter.

Vous avez donc passé près de 24 heures en observation, loin de votre tribu, de votre camp et des caméras. Comment cette journée était-elle hors de vue?

Certaines personnes l’ont comparé à la maladie la veille d’un test de mathématiques. Personne dans notre équipe n’avait jamais construit de radeau de sa vie. Personnellement, je pense qu’il faut parfois prendre ses responsabilités au lieu de dire: “Si ça ne marche pas, ce n’est pas ma faute”. Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne fasse pas de bêtises. Je me suis déchiré malgré la douleur pour aider le plus possible mais je n’ai pas pu, à ce moment-là, participer au match. J’ai donc appelé le Doc qui m’a emmené dans une clinique, ou plutôt dans un camp amélioré. Soyons clair, pendant cette période, même si nous ne sommes pas dans le camp avec les autres, le jeu continue: nous ne mangeons pas, nous ne buvons pas, nous ne nous lavons pas, par souci de justice. Et tant que le médecin et la production n’ont pas rendu leur verdict, il reste tel quel. Je ne suis pas allé à Koh Lanta pour abandonner. Ce ne sont pas les valeurs que je veux montrer à mon fils. Clairement, ce n’était pas un très bon épisode pour moi.

READ  Scènes de Ménages (M6): ce qui vous attend dans la saison 12 - News Séries on TV