Après les trois premières épreuves de son premier décathlon depuis l’avorté à Doha en octobre 2019, Kévin Mayer a vu son niveau actuel un peu plus clair. Sans forcer, le détenteur du record du monde s’est fortement appuyé sur le niveau de performance requis pour les JO de Tokyo, 8 350 points.

Mayer a débuté sa journée avec un très bon 100m, à 10”68, avec un vent légèrement défavorable (-0,5 m / s) malgré le changement de direction au départ. Cette fois, à distance de son record de décathlon (10”55), il a proposé une forme correcte, confirmée par un saut à 7,40 m de longueur au deuxième essai (après avoir mordu le premier).

Titré par un Axel Hubert aux pôles (7,41 m à la troisième tentative, record personnel), Mayer a réalisé un troisième saut un peu plus bas (7,34 m). Après deux essais, il avait 100 points d’avance sur Hubert, son premier poursuivant, très content de sa performance.

Détendu mais mobilisé

La matinée s’est terminée en poids, sous un ciel couvert qui a finalement protégé les Combiners des rayons de feu. Après un seul lancer d’échauffement sur 15 mètres, Kévin Mayer, jusqu’ici peu démonstratif, a levé les bras, souriant aux lèvres, après sa première tentative, mesurée à 16,20 mètres. Détendu, le pilote montpelliérain a tenté d’améliorer sa note dans ses deux épreuves supplémentaires, mais en vain.

« J’avoue que ça me coûte un peu de me libérer car ce n’est pas comme au Championnat, expliqué après le poids. Mais les perforations ne sont pas mauvaises, il y a de nombreux réglages (à faire). J’ai fait trois tentatives parce que lorsque vous sentez que vous pouvez faire mieux, vous ne voulez pas vous arrêter. C’est ma première grande compétition, j’ai hâte de faire de belles performances tout de suite, c’est décembre. »

READ  Ostapenko se bat à nouveau pour passer le Trophée Gippsland | des sports

Satisfait de ne ressentir aucune douleur, Mayer avait ” se ruer «Pour être à la hauteur (à 18h30, 15h30, heure de Paris), lui qui a serré les dents tant de fois dans cette épreuve à cause d’une douleur au genou. Au 400m, dernier test de la journée (20h00, 17h00 à Paris), il pointe le record de décathlon de son modèle et ami, Romain Barras, qui avait réalisé 48”21, contre 48”26 pour Mayer .

Hubert troisième, Aguessy-Thomas en tête de l’heptathlon

Avec ce niveau de performance, le champion du monde 2017 est sur la base de 8700 points. L’autre Français en bonne forme, Axel Hubert, a pris la troisième place malgré une compétition de poids réduit (14,20m contre 15,82m lors de son temps record).

Dans l’heptathlon, Cassandre Aguessy-Thomas était en tête après avoir battu son record du 100 m haies (13”46) et égalé sa meilleure note en hauteur (1,77 m).

Résultats provisoires

Hommes (après trois événements)

1. Kévin Mayer, 2707 pts
2. Taavi Tsernjavski (EST), 2507
3. Axel Hubert, 2484

Femmes (après deux épreuves)

1. Cassandre Aguessy-Thomas, 1985 pts.
2. Hanna Kasyanova (UKR), 1961
3. Anaëlle Nyabeu Djapa, 1959