La deuxième journée de Ligue 1 a commencé et ce samedi soir a été marqué par un duel assez intéressant entre le Racing Club de Strasbourg et l’OGC Nice. Battus par Lorient (3-1) dès la première journée, les Alsaciens ont voulu se rattraper à domicile. De son côté, l’OGC Nice, qui avait battu le Racing Club de Lens (2-1), a voulu être serein sur le contenu. Dans son enceinte de Meinau, Strasbourg était organisé 3-4-3 avec Kawashima comme dernier rempart. Simakan, Djiku et Koné se sont retrouvés en défense tandis que Lala et Carole animaient les couloirs. Enfin, Sissoko, Bellegarde, Thomasson et Chahiri allaient animer le jeu derrière Ajorque. De son côté, Nice a parié sur son 4-3-3 avec Benítez dans les cages. L’Argentin pouvait compter sur Lotomba, Pelmard, Dante et Kamara en défense. Entre les deux, Schneiderlin formé à Strasbourg a été rejoint par Thuram-Ulien et Lees Melou. Enfin, Sylvestre, Dolberg et Gouiri – auteur d’un doublé contre Lens – ont encouragé l’attaque.

Suite à cette annonce

Si Nice a mis le pied sur le ballon, Strasbourg a répondu par des initiatives. Chahiri a tenté une frappe qui a dépassé les buts de Nice (6e). La réponse de Nice fut immédiate, même si elle manquait de conviction. Profitant d’un centre venant de la droite, Kamara termine au deuxième poteau, mais n’atteint pas le cadre (10e). Strasbourg a tenté de faire pression sur le but de Benitez, mais Lala a vu Pelmard (14e) rejeter son coup franc à Sissoko dans la surface. Nice a contrôlé le jeu sans être dangereux et Strasbourg a fait bon usage de ses chances. Et j’ai eu une belle opportunité sur un coup franc. Placé sur l’axe à 25 mètres du but niçois, Kenny Lala a frappé un peu au-dessus de la barre transversale (25e). Les Aiglons n’ont pas pu ouvrir le score juste après. Jeté à gauche par Thuram-Ulien, Kamara est apparu seul devant Kawashima. S’il a jeté les Japonais, l’ancien Rémois n’a pas trouvé le cadre pour autant (27º).

READ  Mercato - Mercato: Thiago Silva est lourd, Giroud remercie le PSG

Kasper Dolberg voit double

Enfin, tout a changé quelques minutes plus tard. Sylvestre a été coupé dans la surface par Koné (36e) et l’arbitre, M. Brisard, a désigné le penalty. Dolberg n’a pas tremblé face à Kawashima et a surpris le gardien strasbourgeois d’un coup fort du gauche (1-0, 37 ‘). Malgré l’envie de répondre côté strasbourgeois, les deux équipes sont revenues au vestiaire avec cet avantage d’un but en faveur des Aiglons. Après la pause, Strasbourg est revenu avec Waris qui a remplacé Koné à la faute sur penalty de Nice. Cependant, cette réorganisation plus offensive ne s’est pas traduite par un changement de visage à Strasbourg. Solides, les Alsaciens ont fait preuve d’une timidité offensive face à Nice qui avait le ballon. Tir de la gauche, Kamara est apparu devant la zone de Nice, mais sa frappe du sol a été totalement écrasée par la droite (53º). Strasbourg est passé tout près de l’égalisation par Ajorque (57e) qui a vu sa tête passer à gauche du cadre.

Enfin, Nice s’est réfugié peu avant l’heure (59). Auteur d’une bonne remontée sur la gauche, Gouiri centré très près du sol. Sissoko a dévié par inadvertance le ballon vers le point de penalty où Dolberg a supplanté Kawashima d’un ballon haché (2-0, 59e). Au refuge, Nice a ensuite lancé Rony Lopes qui a fait sa rentrée en Ligue 1 (62e). Pour tenter d’inverser la situation, Strasbourg a lancé Saadi, Zohi et Caci (64e). La fin du match a été marquée par les débuts de Trouillet en Ligue 1, qui a remplacé Thuram-Ulien (78e). Incapable de jouer leur match offensif, Strasbourg n’est pas revenu et Nice s’impose 2-0. En qualifications, Nice prend la tête de la Ligue 1 avec deux victoires en deux matches. Les hommes de Thierry Laurey, quant à eux, sont 19e avec deux défaites en deux matches.

READ  Transferts, Thiago Silva dit au revoir aux fans du PSG