Le tribunal de Koléa (Tipaza) a rendu son verdict dans l’affaire Karim Tabbou le lundi 7 décembre, le condamnant à un an de prison et à une amende de 100 000 dinars, indique la CNLD.

Le coordinateur de l’Union Démocratique et Sociale (UDS, non autorisé) a également bénéficié de la libération ” poursuites de l’article 74 du code pénal “, Et a été condamné à” un an de prison avec sursis et une amende pour persécution de l’article 79 du code pénal qui viole l’unité nationale) », Spécifie le CNLD.

Le 30 novembre, lors du procès, le procureur proche du même tribunal a demandé l’application du droit des demandes de la défense et a demandé trois ans de prison avec une amende de 100 000 Da et la saisie de tous les objets confisqués, rappelle la CNLD.

Il s’agit du procès de la première arrestation de Karim Tabbou, le 11 septembre 2019. Le militant et figure populaire Hirak a ensuite été libéré le 25 septembre par le tribunal de Koléa, avant d’être de nouveau arrêté le lendemain et placé en garde à vue. . sous mandat d’arrêt du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, il se souvient toujours de la même source.

Condamné en première instance à 6 mois de prison, il fera l’objet d’un recours par signature d’un an quelques jours avant la date prévue de sa libération. A été libéré 2 juillet.

READ  Les alliés de Trump `` ont payé pour réclamer la grâce présidentielle ''