Kanrich fête ses 50 ans et affiche une performance financière exceptionnelle après quatre ans. Bien que l’entreprise ait pu résister à la pression du ralentissement économique depuis 2016 et continuer à être une entreprise rentable, des défis sont apparus par la suite, avec leurs conséquences plus dévastatrices et profondes pour le secteur des entreprises sri-lankais. Tout d’abord, c’était l’annonce par les dirigeants politiques promettant aux emprunteurs de la microfinance de faire défaut sur leurs prêts, ce qui a entraîné une somme stupéfiante de Rs. 800 millions de pertes pour Kanrich. Le capital de base de la société a chuté de près de Rs. 1,79 milliard en 2018 à 1,2 milliard en 2019. Cela a été suivi par l’attaque de Pâques, la pandémie de Covid-19 et la crise économique sans précédent de 2020-2022. qui a eu un impact catastrophique et durable sur Kanrich. Cependant, la société s’est rétablie en tant que société à but lucratif en 2022 avec des augmentations notables du rendement des capitaux propres, des actifs et du bénéfice par action de 12,8 %, 3,5 % et 1,5 %, respectivement. . Le ratio de fonds propres est passé de 7 % en 2021 à 20 % en 2022, soit 3 fois plus que l’exigence réglementaire.

L’année dernière a également été une période de test pour les capacités, la résilience, le contrôle des risques et la gouvernance de Kanrich. Cependant, Kanrich est fier de retrouver sa force pour faire face à de nombreux défis. Il s’est efforcé de minimiser les risques et de mieux performer dans un environnement économique, social et politique très volatil. La performance de la société a été fortement influencée par les cycles économiques de l’économie sri-lankaise et les dimensions politiques et sociales indépendantes de la volonté de Kanrich.

READ  Moins critique Villeneuve doit avoir raison, dit Stroll

Le Dr Ravi Ratnayake, président de Kanrich, a déclaré : « Je suis honoré d’être avec Kanrich alors qu’il passe 50 années glorieuses, embrassant son héritage et laissant une marque importante sur le secteur financier.

Le PDG de Kanrich, Shiran Weerasinghe, a déclaré: «L’exercice 2021-22 nous rappelle la gloire passée dont Kanrich a joui avant le ralentissement économique de 2018, suivi de l’épidémie de Covid-19 et de la tri-crise sociale, politique et économique. économique – qui a commencé l’année précédente ».

En outre, le PDG a ajouté : « Les actionnaires et les clients nous ont fait confiance en tant que conseil d’administration et direction, ce dont nous sommes très reconnaissants. Notre personnel dévoué est l’atout le plus précieux de la Société. Leur dévouement exceptionnel, leur persévérance et leur solide engagement sont grandement appréciés.