Le sprinteur suisse Alex Wilson est absent des Jeux olympiques de Tokyo après le rétablissement de sa suspension provisoire pour violation des règles antidopage avec effet immédiat, a annoncé mercredi le Tribunal arbitral du sport.

Le Suisse Alex Wilson célèbre sa médaille de bronze aux Championnats d’Europe 2018 (Autorisation : Reuters)

RESSORTIR

  • Le sprinteur suisse Wilson hors des Jeux olympiques après la réimposition de l’interdiction provisoire
  • Wilson s’est inscrit pour participer aux épreuves masculines de 100 et 200 mètres.
  • Wilson a été provisoirement suspendu par Antidopage Suisse en avril.

Le rêve olympique du sprinter suisse Alex Wilson a pris fin brutalement après que sa pénalité provisoire pour violation des règles antidopage a été rétablie avec effet immédiat.

Né en Jamaïque, Wilson, qui est inscrit pour participer aux épreuves masculines de 100 et 200 mètres, a été provisoirement suspendu par Antidopage Suisse en avril après avoir été testé positif au trenbolone, un stéroïde interdit, lors d’un contrôle hors compétition en mars.

L’instance dirigeante mondiale World Athletics a fait appel de la décision des Jeux olympiques suisses de lever la suspension provisoire devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui a annulé la décision et réimposé l’interdiction.

« La formation a conclu que la suspension provisoire imposée à l’athlète le 28 avril 2021 n’aurait pas dû être levée par la Chambre disciplinaire olympique suisse », a déclaré le TAS dans un communiqué.

« Il s’ensuit que la décision de la chambre disciplinaire de Swiss Olympic en date du 2 juillet 2021 est annulée et la suspension provisoire est rétablie avec effet immédiat.

READ  Sept nouveaux départements classés en "zone de trafic actif"

« Cette décision du TAS ne préjuge en rien de la décision que Swiss Olympic prendra ultérieurement, une fois les procédures disciplinaires terminées. »

Wilson avait fait appel de sa suspension au motif qu’il avait ingéré par inadvertance la substance après avoir mangé de la viande contaminée aux États-Unis.

Son interdiction a été levée par la chambre disciplinaire de Swiss Olympic, l’organisation suisse de coordination sportive et le Comité national olympique, début juillet.

Parallèlement, Tokyo a enregistré mercredi 28 juillet plus de 3 000 nouvelles infections au Covid-19, ce qui en fait le nombre le plus élevé dans la capitale japonaise depuis le début de la pandémie. Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo ont fait état mercredi de 16 nouveaux cas de Covid-19 liés aux Jeux. un total de 169 au 1er juillet.

Cliquez ici pour la couverture complète de IndiaToday.in de la pandémie de coronavirus.