LAKE PLACID — La France est sortie des Jeux mondiaux universitaires d’hiver avec cinq médailles d’or, mais l’une d’entre elles a été un peu controversée.

Participant à la ronde finale de l’épreuve de relais mixte de patinage de vitesse sur piste courte vendredi à la Jack Shea Arena de 1932, la France a remporté sa troisième médaille d’or des jeux. L’événement a commencé par deux demi-finales, où les équipes devaient se qualifier pour concourir dans la première manche si elles voulaient remporter l’or. Chaque équipe était composée de cinq patineurs de vitesse : trois hommes et deux femmes. Chaque patineur fait trois tours avant de toucher ou de dépasser le patineur suivant.