Crédit: Jayne Kamin-Oncea-USA TODAY Sports

Jessica Pegula a survécu à deux retards pour battre Bianca Andreescu 7-5, 6-1 et se qualifier pour les quarts de finale du Mutua Madrid Open en Espagne mardi.

Pegula, la tête de série n ° 12, a maintenant atteint sept quarts de finale sur 11 tournois WTA 1000 disputés depuis l’Open de l’Ouest et du Sud 2020, ainsi que les quarts de finale de l’Open d’Australie en 2021 et 2022.

L’Américaine a perdu deux fois sur un break dans le premier set, mais a récupéré pour prendre une avance de 6-5 dans un set au cours duquel elle a eu 17 chances de break, en convertissant trois.

Le dernier break de service est venu avec Andreescu servant 6-5 lorsque le jeu a repris après que le Canadien eut besoin d’un temps mort médical pour un nez ensanglanté. Elle a combattu quatre points de set mais a perdu son service et le set lorsque son revers a duré longtemps.

« J’avais l’impression que le premier set était super gênant, personne ne pouvait vraiment prendre le contrôle avec toutes les occasions », a déclaré Pegula. « Trois sur 17 balles de break est une statistique incroyable, ça doit être un record. C’était intéressant. Mais j’étais mentalement capable de rester dessus et de gagner le set. Mais c’était gênant. Je pense que nous étions tous les deux super nerveux.

Après avoir perdu son service pour ouvrir le deuxième set dans un match qui comportait six deux, Pegula a devancé Andreescu du Canada malgré un retard d’une demi-heure en raison de la pluie. Après le retard de pluie à 3-1, il a remporté neuf points de suite pour prendre une avance de 5-1 puis servir pour le match.

READ  Coupe du Monde de la FIFA 2022 - Éliminatoires Européens - Aperçu et prévisions Suisse vs Lituanie

En quarts de finale mercredi, Pegula affrontera Sara Sorribes Tormo, vainqueur 6-4, 1-6, 6-3 contre la Russe Daria Kasatkina.

Sorribes Tormo est le seul Espagnol restant sur les courts en terre battue à domicile, et Pegula s’attend à un match difficile.

« Vous n’avez qu’à attendre que chaque balle revienne », a déclaré Pegula. « Ce qu’il fait si bien, c’est qu’il joue chaque point si fort que le score n’a pas d’importance. Il s’y attend et fait de son mieux pour faire de même. Rester concentré, avoir la bonne stratégie et ne pas être frustré est probablement la chose la plus importante, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. »

Dans une autre action mardi, deux têtes de série sont tombées : la n°9 Emma Raducanu de Grande-Bretagne et la n°16 Elena Rybakina du Kazakhstan.

L’Ukrainienne Anhelina Kalinina a poursuivi sa course dans le tournoi, battant la championne en titre de l’US Open Raducanu 6-2, 2-6, 6-4 en deux heures et 19 minutes.

Les deux joueurs ont eu du mal à gagner des points sur leur premier service. Kalinina n’a remporté que 57,9 % (33 sur 57) de ses premiers points de service, et Raducanu n’a capitalisé que 62,3 % du temps (38 sur 61). Son service a été cassé cinq fois et elle a, à son tour, cassé le service de Kalinina quatre fois.

Le suivant pour Kalinina est le Suisse Jil Teichmann, qui a battu Rybakina 6-3, 6-1 en seulement 77 minutes.

–Médias au niveau du terrain