Emily Morgan, rédactrice en chef d’ITV News Health, rend compte des derniers développements de Covid au Royal Preston Hospital


Pour la première fois depuis La variante du coronavirus Delta a décollé au Royaume-Uni, mon équipe et moi avons été dans un COVID-19[feminine pavillon.

C’est aussi la première fois que nous sommes admis dans un hôpital depuis qu’un nombre considérable de la population a été vacciné.

Alors qu’est-ce qu’on trouve ? En vérité, c’était à peu près comme prévu, mais cela ne veut pas dire que c’était moins époustouflant.

Le Lancashire Teaching Hospitals Trust compte actuellement environ 60 patients Covid et il n’a cessé d’augmenter.

Plus de 60% des patients Covid du Lancashire Teaching Hospitals Trust n’ont pas été vaccinés. Crédit: ITV Nouvelles

Plus de 60 % d’entre eux, qui sont en réanimation et en salle de soins aigus, n’ont pas été vaccinés. Il est si grand qu’il est presque incrédule.

Il y a des personnes en forme et en bonne santé dans la trentaine qui utilisent des ventilateurs. Ce sont des personnes éligibles au jab, qui ont décidé de ne pas l’avoir (pour une raison quelconque) et qui se battent maintenant pour leur vie.

Nous avons entendu les avertissements des scientifiques et des ministres pendant des mois, mais voir l’impact de ne pas recevoir le vaccin n’est pas moins choquant.


« Je ne pensais tout simplement pas que j’allais l’obtenir », Darren, 28 ans, exhorte tout le monde à se faire vacciner contre le Covid.

J’ai parlé à Darren, 28 ans, qui a contracté le virus d’un collègue dans le pub.

Il n’est pas contre les vaccins, il pensait juste qu’il ne ferait pas de mal et ne pensait pas qu’il aurait besoin du vaccin.

Il a passé les deux dernières nuits en soins intensifs. Il est dans une salle maintenant, mais il est toujours très malade et pas dans le bon sens. Son message? Obtenez le vaccin.

D’un autre côté, j’ai aussi rencontré un patient qui a reçu un double coup.

Elle avait 50 ans, souffrait d’une maladie pulmonaire et, selon son consultant, serait normalement dans la catégorie à risque.


« Je suis sûr à 100% que si je n’avais pas le vaccin, je serais dans une position très différente », a déclaré à ITV News Helen, qui est traitée pour Covid à l’hôpital Royal Preston.

Bien que Covid l’ait terminée à l’hôpital, elle n’est pas tombée si malade et est sur le chemin du retour aujourd’hui.

Il a dit que le vaccin lui avait sauvé la vie.

« J’ai été vacciné deux fois en décembre en raison de problèmes de santé sous-jacents.

« On nous avait dit à l’époque que ce ne serait pas à 100 %, ce que j’ai accepté de tout cœur : n’importe quelle protection vaut mieux que rien.

« Je n’ai pas hésité à me faire vacciner et je suis sûre à 100% que si je n’avais pas le vaccin, je serais dans une position très différente », a-t-elle ajouté.

Je dirais que deux choses ont retenu mon attention aujourd’hui. Les patients sont beaucoup plus jeunes et la plupart ne sont pas vaccinés.

Les médecins de l’hôpital de Preston sont inquiets pour les prochaines semaines, car le «Jour de la liberté» amènera sans aucun doute plus de patients, mais leur principal message aujourd’hui est que se faire vacciner sauve des vies.

On ne peut pas dire plus simplement que cela.


READ  Xbox Cloud Gaming prend désormais en charge Steam Deck via Microsoft Edge