Le ministre de l’Environnement, des Forêts et du Changement climatique, Shri Prakash Javadekar et Mme Barbara Pompili, ministre française de la Transition écologique, ont lancé aujourd’hui l’Année indo-française de l’environnement à New Delhi. L’objectif fondamental est de renforcer la coopération franco-française en matière de développement durable, d’accroître l’efficacité des actions en faveur de la protection de l’environnement mondial et de leur donner une plus grande visibilité.

Accueillant Mme Barbara Pompili lors de sa première visite en Inde, Shri Prakash Javadekar a souligné l’importance de l’alliance Inde-France dans la lutte contre le changement climatique. Il a déclaré: «Nous sommes les deux principaux piliers de l’Alliance solaire internationale lancée par le Premier ministre Shri Narendra Modi. Cette étape révolutionnaire est devenue une expérience réussie. Ce partenariat pour la protection de l’environnement mondial sera un exemple pour le reste du monde. le monde travaille plus efficacement et plus efficacement vers le développement durable.

“L’Inde a fait des progrès significatifs dans la lutte contre le changement climatique et a déjà réalisé une réduction de 26% de l’intensité des émissions. En 2020, la capacité renouvelable en Inde est de 90 GW, dont 36 GW d’énergie solaire et 38 GW d’énergie éolienne”. Shri Javadekar a rapporté

Il a également ajouté que l’Inde espère renforcer la coopération franco-indienne en matière de développement durable, accroître l’efficacité des actions en faveur de la protection de l’environnement mondial et leur donner une plus grande visibilité.

La ministre française de la Transition écologique, Barbara Pompili, a réitéré l’importance du partenariat franco-indien pour le changement climatique et la protection de l’environnement et a déclaré qu’à travers ce partenariat, la France et l’Inde espèrent donner l’exemple au reste du monde. “L’Inde peut motiver de nombreux pays dans le domaine du développement durable”, a déclaré le ministre français.

READ  Un tribunal français déclare que la France n'en fait pas assez sur le changement climatique

L’Année indo-française de l’environnement au cours de la période 2021-2022 s’articulerait autour de cinq thèmes principaux: la protection de l’environnement, le changement climatique, la conservation de la biodiversité, le développement urbain durable et le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. C’est également une plateforme pour participer à des discussions sur les domaines critiques de collaboration liés à l’environnement et aux domaines connexes.

Du côté français, il sera réalisé sous les auspices du ministère de la Transition écologique, en étroite collaboration avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères avec le soutien de l’ambassade de France à Delhi et de ses partenaires. Du côté indien, il sera coordonné par le ministère de l’Environnement, des Forêts et du Changement climatique (MoEFCC) en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères, le ministère du Logement et des Affaires urbaines, le ministère des Énergies nouvelles et renouvelables et d’autres ministères / départements / Organisations. Un comité de sélection paritaire sera également créé pour finaliser le calendrier des événements de l’Année indo-française de l’environnement.

En amont du lancement, une rencontre bilatérale a également eu lieu entre la délégation française et son homologue indien au ministère de l’Environnement au cours de laquelle les deux parties ont délibéré sur des questions liées au changement climatique, à la biodiversité, à l’économie bleue, à l’alliance solaire. le champ. plastique à usage unique, etc.

(Avec les intrants du PIB)