Pour S’orienter

Le ministre des Affaires étrangères S Jaishankar a rencontré Ueli Maurer, chef du Département fédéral suisse des finances, et ils ont discuté des domaines fintech et numérique.

Les deux dirigeants ont également échangé des vues sur les défis économiques mondiaux.

«Une bonne conversation avec Ueli Maurer, chef du Département fédéral des finances. Nous passons en revue nos relations bilatérales et discutons des domaines fintech et numérique. Il a également échangé des points de vue sur les défis économiques mondiaux », a déclaré Jaishankar dans un tweet.

Plus tôt ce mois-ci, l’Inde et la Suisse ont organisé le 11e cycle de consultations indo-suisse des ministères des Affaires étrangères à New Delhi.

Au cours des consultations, les deux parties ont lancé un examen complet des relations bilatérales. Ils ont évoqué leur partenariat dynamique de longue date et ont convenu de l’orienter vers l’avenir, indique le communiqué de presse du ministère des Affaires étrangères.

Les deux parties ont apprécié que le commerce bilatéral annuel dépasse 30 milliards de dollars et ont convenu de l’importance de diversifier leurs échanges, ajoute le communiqué.

Plus de 330 entreprises suisses sont présentes en Inde dans des secteurs tels que l’ingénierie, les services, les instruments de précision, la chimie et la pharmacie, tandis que des entreprises indiennes sont présentes en Suisse dans des secteurs tels que l’informatique, la pharmacie et les machines.

Les deux parties ont noté les progrès réalisés dans les négociations sur le traité bilatéral d’investissement Inde-Suisse et l’accord de partenariat commercial et économique Inde-AELE (TEPA) et ont convenu de la nécessité de leur conclusion rapide.

READ  Sept nouveaux départements classés en "zone de trafic actif"

Ils ont convenu de promouvoir les relations interpersonnelles et culturelles et espèrent commémorer 75 ans de relations diplomatiques bilatérales l’année prochaine de manière appropriée.

Les deux parties ont convenu de poursuivre les échanges de haut niveau et les réunions régulières des mécanismes institutionnels tels que la Commission économique conjointe, les groupes de travail conjoints sur les chemins de fer et l’environnement et le dialogue financier afin de maintenir l’élan des relations bilatérales, ajoute le communiqué. (ET MOI)

Suivez-nous sur Twitter @AzerNewsAz